livios logo

Chauffage mural

Si vous pouvez placer des conduites dans le sol pour chauffer votre maison, il doit aussi être possible de les fixer dans le mur. Il est toutefois moins évident de fixer des conduites dans le mur que sous le pavement, mais quelques fabricants de briques ont trouvé une solution à ce problème. Ainsi, on trouve désormais des blocs treillis et briques silicocalcaires dans lesquelles une entaille est pratiquée en usine permettant le placement des conduits en plastique.

Fonctionnement

Les tuyaux dans lesquels l’eau chaude est véhiculée sont placés dans le mur. Pour ce faire, on a recours à des blocs (briques de construction rapide ou briques de grès calcaire) dans lesquels une entaille a été pratiquée. 

Le chauffage mural peut faire office de chauffage principal et de chauffage d’appoint, mais servir également de système de refroidissement. La chaleur produite est agréable parce que la part de chaleur produite par rayonnement est très élevée par rapport aux radiateurs et convecteurs. La circulation de l’air et donc aussi des poussières est très limitée. De plus, le système peut fonctionner à très basse température, ce qui entraîne non seulement un rendement élevé mais également un fonctionnement économique.

Conséquences architectoniques

L’un des atouts majeurs du réchauffement par air chaud est qu’il s’agit, comme pour le chauffage par le sol, d’un dispositif pratiquement invisible qui impose peu ou pas de limites à l’aménagement intérieur. D’autre part, l’architecte doit tenir compte, lors de sa conception, des conduits d’air qui doivent être encastrés dans le mur. Grâce au système de mini gaines, ces gaines ne prennent pas beaucoup de place. Autre avantage important : le chauffage par air chaud peut également servir de base à un système d’humidification de l’air et d’air conditionné.

Si vous pouvez placer des conduites dans le sol pour chauffer votre maison, il doit aussi être possible de les fixer dans le mur.

Photo Livios
  

Le chauffage mural peut faire office de chauffage principal et de chauffage d’appoint, mais servir également de système de refroidissement.

Photo Climatrix
  

Système inerte comme le chauffage par le sol

Il faut attendre un peu pour que la pièce soit à température, mais d’un autre côté, la chaleur est aussi maintenue plus longtemps. Pour compenser l’inertie du système, il existe des systèmes en contre-paroi qui chauffent très rapidement. Le système est réparti en un certain nombre de zones susceptibles d’être réglées chacune séparément, en fonction de la taille de l’espace à chauffer. Ce système convient surtout aux pièces fréquemment employées.

Finition du mur

La finition du mur est identique à celle d’un mur ordinaire (plâtrage, carrelage, tapissage, etc.). Voulez-vous fixer d'objets ? Attention : les conduits se trouvent à une certaine distance les uns des autres. Un marquage vous permettra de déterminer aisément où ils sont situés, de sorte que vous éviterez de clouer ou de forer dedans.

Plafond climatique

Le principe du chauffage par le sol et par les murs a entre-temps été appliqué au plafond et porte le nom de plafond climatique (plafond chauffant et plafond froid) parce que le plafond a la capacité non seulement de réchauffer la pièce mais aussi de la refroidir. Dans les bureaux, ce système est très répandu et tend désormais à s’étendre à la construction résidentielle.

Un plafond climatique se compose de conduites raccordées entre elles sous la forme de nappes en polypropylène placées au plafond et dans lesquelles circule de l’eau chaude ou froide. Ce système peut être installé de manière à ce que le climat de chaque pièce puisse être réglé individuellement. La commande du plafond climatique s’opère par un simple thermostat d’ambiance ou peut être intégrée dans un système domotique.

9 choses à savoir sur techniques de chauffage

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/chauffage-et-refroidissement/techniques-de-chauffage/chauffage-mural/