livios logo

Le chauffage par le sol : placement humide ou sec ?

Nous distinguons deux types du chauffage par le sol : les systèmes humides et secs. Dans le système humide, les tuyaux sont placés directement dans la chape humide. Dans le système sec, les tuyaux sont placés dans un panneau préformé de polystyrène. 

Système humide

Dans le système humide, les tuyaux sont placés directement dans la chape humide. En raison des mouvements de rétraction et de dilatation des tuyaux, il est recommandé de placer une armature dans la chape. L’armature peut être réalisée au moyen d’un treillis traditionnel, mais aussi au moyen de fibres métalliques. Dans ce cas, de petites fibres sont ajoutées à la chape. La chape sèche plus rapidement et donc, le système de chauffage peut être mis en service plus rapidement.

Système sec

Dans le système sec, les tuyaux sont placés dans un panneau préformé de polystyrène dans lequel ont été préalablement insérées des goulottes en aluminium ou en acier galvanisé. Grâce à l’excellente conductibilité thermique de ces métaux, la transmission et la propagation calorifiques sont meilleures. Le risque de fissures est nettement inférieur dans le système à sec. Grâce à une bonne diffusion de la chaleur, les températures de chaudières nécessaires sont inférieures et les tuyaux disposent d’espace suffisant dans les goulottes pour se dilater et se rétracter.

Quel système de chauffage de sol est fait pour vous ? Cosultez notre guide de choix.

 

Nous distinguons deux types du chauffage par le sol : les systèmes humides et secs.

Photo Easykit
  

Dans le système sec, les tuyaux sont placés dans un panneau préformé de polystyrène.

Photo Vasco
  

Dans le cas du chauffage par le sol, une bonne isolation du sol et des murs est indispensable.

Photo Recticel Insulation
  

Source d’énergie

Le chauffage par le sol peut fonctionner au gaz, au mazout et à l’électricité. Le chauffage par le sol électrique ne fonctionne pas avec des conduites d’eau mais avec des boucles de chauffage qui sont posées dans le sol.

En ce qui concerne le rendement, le chauffage par le sol est surtout intéressant lorsqu’il est combiné à des chaudières basse température. La température relativement basse de l’eau du chauffage par le sol sera compensée par la grande surface chauffante au sol.

Isolation

Dans le cas du chauffage par le sol, une bonne isolation du sol et des murs est indispensable. Les tuyaux ne peuvent en effet émettre de chaleur vers le bas. Pour ce faire, l’on veillera à placer correctement l’isolation du sol. L’isolation périphérique empêche la formation de ponts thermiques entre le sol et le mur intérieur et permet également la dilatation du sol. Dans le système de pose sec, les tuyaux sont souvent placés dans l’isolation même.

Couverture de sol

  • Carrelages : le chauffage par le sol se combine idéalement avec un sol en carrelages car ceux-ci ne font pas barrière à la chaleur et emmagasinent même mieux cette chaleur.
  • Pierre naturelle : il est conseillé de vous renseigner auprès du fabricant de la compatibilité avec un système de chauffage de sol.
  • Parquet : si vous choisissez un parquet, vous devez opter pour un système de pose à sec des tuyaux de chauffage ou pour un système électrique autorégulant. L’émission calorifique de celui-ci est en effet supérieure à celle du système traditionnel de pose humide.
  • Parquet massif : le chauffage de sol s’associe parfaitement avec un revêtement en parquet, même massif. Un sol en bois exige, en fonction de l’épaisseur des planches, un temps de chauffe plus long. Il est vrai que le bois retient plus la chaleur que d’autres matériaux, si bien qu’il faut attendre plus longtemps avant que le sol et donc la pièce arrivent à température.

9 choses à savoir sur techniques de chauffage

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/chauffage-et-refroidissement/techniques-de-chauffage/le-chauffage-par-le-sol-placement-humide-ou-sec/