livios logo

Se chauffer sans gaz ni mazout : mode d’emploi

D’ici 2050, notre parc immobilier devra être neutre au niveau climatique. Actuellement, plus de 90% des ménages utilisent encore le gaz ou le mazout pour chauffer leur maison. Comment se libérer de ces énergies fossiles pour adopter un mode de chauffage plus écologique ? Quelques bâtisseurs et rénovateurs qui ont fait le choix de l’énergie renouvelable défendent leur choix.

Selon Jurgen Naets, expert au Bond Beter Leefmilieu et Ecobouwers, seuls 3 à 4% des ménages chauffent actuellement leur habitation au moyen d’énergie verte ou renouvelable de manière totalement efficace. “Plus de 90% utilisent actuellement encore du gaz ou du mazout pour chauffer leur habitation. Autrement dit, près de 100.000 ménages devront chaque année rendre leur production de chaleur plus verte pour atteindre les objectifs de 2050.”

Types d’énergie thermique verte

Il existe différentes formes de chaleur verte. “Les deux formes les plus connues sont le réseau de chaleur et la pompe à chaleur. Un réseau de chaleur est une conduite souterraine dans laquelle circule de l’eau chaude. Si votre rue est équipée d’un réseau de chaleur, votre habitation peut y être raccordée pour votre chauffage et votre eau chaude. Une pompe à chaleur puise l’énergie dans le sol ou dans l’air extérieur qu’elle valorise en chaleur agréable pour votre habitation. Mais celle-ci n’est pas adaptée à toutes les maisons. Vous devez disposer de suffisamment d’espace, votre habitation doit être suffisamment isolée et équipée d’un système de chauffage basse température”, explique Jurgen Naets. “Il existe aussi d’autres formes comme la chaudière à pellets, la pompe à chaleur hybride, les panneaux photovoltaïques hybrides et la pile à combustible.”

Garage Daikin Altherma

Une pompe à chaleur puise l’énergie dans le sol ou dans l’air extérieur qu’elle valorise en chaleur agréable pour votre habitation.

Photo Daikin Airconditioning Belgium
  

pompe à chaleur hybride tzerra

Il existe aussi d’autres formes comme la chaudière à pellets, la pompe à chaleur hybride, la pile à combustible...

Photo Remeha
  

Quel choix opérer ?

Mais la pompe n’est pas nécessairement adaptée à toutes les habitations. “Tout d’abord, votre habitation doit être bien isolée. La demande de chaleur doit également être limitée et vous devez idéalement utiliser un système à basse température comme un chauffage de sol”, recommande Marleen De Roye, expert en construction et énergie chez Dialoog.

Le type d'habitation aussi joue un rôle. “Vous vivez dans une habitation récente de 15 ans et vous vous chauffez au mazout ou au gaz ? Dans ce cas, il est fort probable que vous n’envisagiez pas de grands projets de rénovation à court terme. Vous pouvez cependant choisir déjà une chaudière éco-énergétique et prévoir de gros travaux de rénovation dans une quinzaine d’années. Dans ce cas, vous pourrez toujours passer à la pompe à chaleur”, suggère Marleen De Roye. “Plusieurs facteurs interviennent, mais il est important que vous élaboriez un projet global si vous vous chauffez encore au moyen de mazout ou de gaz. Ayez une vision à long terme et dressez un plan global depuis aujourd’hui jusqu’à 2050.”

ZOLDER_CALENTA

Vous vivez dans une habitation récente de 15 ans et vous vous chauffez au mazout ou au gaz ? Vous pouvez choisir déjà une chaudière éco-énergétique.

Photo Remeha
  

Dietrich INISOL solaire

En été, Luk se chauffe avec un chauffe-eau solaire et un réservoir tampon de 1.400 litres.

Photo De Dietrich
  

Pellet chaudière Viessmann

Le choix de Wim s’est porté sur les pellets comme source de chaleur. Chaque année, nous déboursons 280 euros pour notre consommation.

Photo Viessmann Belgium SPRL
  

Arjan et Gert choisissent une pompe à chaleur à commande intelligente

Il y a quelques années, Arjan et Gert ont acheté une habitation qu’ils ont entièrement dénudée et rénovée dans le respect des normes actuelles. “Nous cherchions une habitation dont la structure était en bon état à un prix modique afin de conserver un budget pour notre rénovation. Initialement, nous n’avions pas l’ambition d’installer une pompe à chaleur, mais notre choix s’est finalement porté sur une pompe à chaleur air-eau”, raconte Gert.

La pompe à chaleur chauffe leur habitation au moyen d’un système de chauffage de sol et mural et produit aussi l’eau chaude sanitaire. Gert est heureux de son choix. “Nous avons une consommation électrique d’environ 6.000 kWh par an. C’est la raison pour laquelle nous avons installé pour 5.400 Wc de panneaux photovoltaïques. De cette manière, nous parvenons à comprimer notre facture d’électricité. Nous commandons aussi notre pompe à chaleur de manière intelligente. Grâce à la domotique, nos panneaux photovoltaïques communiquent avec notre pompe à chaleur afin d’optimiser l’utilisation de celle-ci.”

Stephanie et Frederik ont construit une maison passive pourvue d’une pompe à chaleur air-eau

Stephanie et Frederik ont également choisi une pompe à chaleur air-eau. “Nous avons entamé en 2016 la construction d’une habitation éco-énergétique à l’endroit où se trouvait auparavant une habitation énergivore. Nous avons opté pour une maison passive en ossature bois et nous voulions aussi faire une partie des travaux nous-mêmes”, rapporte Frederik. “Comme nous avions une très faible demande en énergie, très rapidement la pompe à chaleur air-eau s’est imposée. Dans la salle de bains, nous avons aussi intégré un mur chauffant. Nous avons aussi fait attention à la surchauffe. Avec notre pompe à chaleur, nous pouvons au besoin éventuellement refroidir.”

800x600 maison stephanie et frederik ecobuilders

Stephanie et Frederik ont entamé la construction d’une habitation éco-énergétique à l’endroit où se trouvait auparavant une habitation énergivore.

Photo Ecobouwers Opendeur
© Frederik en Stephanie  

800x600 maison stephanie et frederik ecobuilders

“Dans la salle de bains, nous avons aussi intégré un mur chauffant”, dit Frederik.

Photo Ecobouwers Opendeur
© Frederik en Stephanie  

Luk chauffe sa maison avec un chauffe-eau solaire et un gazéificateur à bois

Luk de Poperinge a bâti en 2012 une habitation Zéro énergie. Sa principale source d’énergie est le soleil. “Nous avons essayé d’isoler notre habitation au maximum et choisi un système de chauffage de sol à basse température. Nous nous chauffons de deux façons. En été avec un chauffe-eau solaire et un réservoir tampon de 1.400 litres et en hiver, le réservoir est chauffé en complément par une chaudière à gazéification de bois”, explique Luk.

“Nous occupons une moitié de notre habitation, tandis que l’autre moitié se compose de trois chambres d’hôtes avec chacune leur propre espace sanitaire. De ce fait, nous avons des besoins en chauffage et eau chaude sanitaire plus importants qu’un ménage moyen. Et comme nous voulons répondre à ces besoins de la façon la plus écologique possible, nous récupérons l’eau usée au moyen d’un lagunage. Dans notre propre salle de bains, nous n’avons par exemple prévu aucun chauffage et à vrai dire, celui-ci ne nous manque que trois jours par an.” 

Le choix de Wim : une chaudière aux pellets et un chauffe-eau solaire

Wim et sa famille ont rénové et agrandi leur maison de rangée en 2012. “Notre choix s’est porté sur les pellets comme source de chaleur et un système d’émission à basse température sous forme de chauffage mural. Je ne souhaitais pas chauffer au moyen de combustibles fossiles”, argumente Wim pour justifier son choix. “En outre, les pellets sont un combustible local. Rien qu’en Belgique, j’ai déjà le choix entre 13 fabricants de pellets différents. Nous nous chauffons donc avec une chaudière à condensation aux pellets avec chauffe-eau solaire qui chauffe non seulement notre eau sanitaire, mais alimente aussi notre installation de chauffage. Chaque année, nous déboursons 280 euros pour notre consommation et nous sommes aussi très flexibles. Nous pouvons utiliser notre système de chauffage à tout moment et dans toute situation, car les pellets sont toujours disponibles. Il faut considérer notre système comme une batterie thermique disponible tout au long de l’hiver.”

Nos remerciements à Ecobouwers.be.

9 choses à savoir sur techniques de chauffage

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/chauffage-et-refroidissement/techniques-de-chauffage/se-chauffer-sans-gaz-ni-mazout-mode-demploi/?utm_source=Livios&utm_medium=NewsletterThema&utm_campaign=week-5-2021_fr