livios logo

Nouveau gouvernement wallon : report du tarif prosumer ?

Le futur gouvernement wallon, composé de PS, MR et Ecolo, propose plusieurs changements. L’un de ces changements, c’est le report du tarif prosumer, qui était prévu pour le 1er janvier 2020 et fâchait beaucoup de propriétaires de panneaux photovoltaïques, au 2025. Ce report passe mal auprès de la Commission wallonne pour l’Energie (Cwape) et le régulateur wallon d’énergie exprime que ce report est loin d’être confirmé.

Pour rappel, le tarif prosumer, censé entrer en vigueur au 1er janvier 2020, a pour but de faire contribuer les propriétaires de panneaux photovoltaïques au financement du réseau de distribution. Pour les 150.000 ménagers propriétaires de panneaux photovoltaïques, cela représente 334 à 500 euros (HTVA) de plus par an sur leur facture énergétique. Sur 5 ans, cela se traduit en une économie substantielle de 1.650 euros à 2.500 euros. Leur soulagement face à ce report est donc facile à comprendre.

Le report au 25 se traduit en une économie substantielle de 1.650 euros à 2.500 euros.

Photo Getty Images
  

Sans ce tarif prosumer, les clients sans panneaux photovoltaïques voient leur facture augmenter de 25 euros (HTVA) à partir de 2020.

Photo Getty Images
  

Pas de panneaux photovoltaïques ?  

« Les autres clients ne détendant pas de panneaux photovoltaïques, quant à eux, ne se rendent en général pas compte de l’effet de ce report sur leur facture. Pourtant, cet impact financier est très réel pour eux », explique Stéphane Renier, président de la Cwape. Selon un avis remis par la Cwape en mars 2019, « les recettes annuelles qui seront générées à partir de 2020 par l’application des tarifs prosumer ont été estimées à 59 millions d’euros (HTVA) en moyenne ». Sans ce tarif prosumer, les clients sans panneaux photovoltaïques voient leur facture augmenter de 25 euros (HTVA) à partir de 2020.

Nouveau projet de décret 

En revanche, Willy Borsus (MR) assure qu’il n’y aura pas d’augmentation dans les factures de ménages. Le cabinet de Jean-Luc Crucke (MR) explique que le coût de 59 millions d’euros « pourrait être récupéré, entre autres dans des rationalisations ».

En tout cas, la nouvelle majorité doit introduire un nouveau projet de décret pour reporter la mise en place de ce tarif à 2025, et elle doit se dépêcher si elle veut voir ce décret entrer en vigueur avant la fin de cette année.

Source : L'Avenir


https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/electricite/economies-delectricite/nouveau-gouvernement-wallon-report-du-tarif-prosumer/