livios logo

Comment connecter vos circuits électriques et ligne de terre à votre boîtier à fusibles ?

Difficulté:

Vos différentiels et autres fusibles ne sont pas encore connectés ? Effectuez les opérations reprises dans l’article « Comment précâbler votre boîtier à fusibles ». C’est fait ? Il convient alors de connecter les différents circuits et la mise à la terre. Dans cet article se retrouvent le différentiel principal pour les circuits non humides (300 milliampères), en bas, et celui pour les circuits humides (30 milliampères), dans le haut du boîtier.

Attention : ne commencez ce genre de travaux que si vous avez les connaissances ou l’expérience nécessaire pour travailler l’électricité. Tenez en tout cas compte des points suivants :

  • Suivez les principes inscrits au Règlement général pour les installations électriques (RGIE) et du fabricant.
  • Assurez-vous que vous travaillez toujours hors tension (vous pouvez le vérifier avec un voltmètre ou un testeur de tension.
  • Informez-vous quant aux exigences spécifiques de votre gestionnaire de réseau local. Il s’agit de tout savoir sur le placement du compteur, des câbles d’approvisionnement, du tableau…
  • Faites contrôler votre nouvelle installation par un organisme de contrôle agréé avant de l’utiliser. C’est légalement obligatoire. Ce contrôle est également une garantie pour votre sécurité et pour prévenir tout litige juridique ou d’assurance.

 

MATERIEL : OUTILS :
  • Un boîtier à fusibles avec un niveau de protection minimal IP40 (plus élevé si celui-ci est installé dans une pièce humide, poussiéreuse…). Il sera également conforme aux normes EN60439 et aux Classes I et II.
  • Les câbles pour vos prises (2,5 mm²) et éclairages (1,5 mm², ou 2,5 mm² en cas de circuits mixtes)
  • Du câble XVB, non mis à la terre, connexion compteur-tableau
  • Connecteurs
  • Câble de mise à la terre jaune-vert (VOB 1,5 mm²)
  • Autocollants (foudre + indication de tension)
  • Tournevis manuel
  • Cutter
  • Pince à dénuder

Etape 1 : suspendez votre boîtier à fusibles

  • Utilisez pour cela les fixations appropriées et en utilisant les moyens prévus à cet effet, par exemple les trous préformés dans les coins. Installez toujours le boîtier à un endroit facilement accessible et à une hauteur idéale de 1m50.
  • Assurez-vous de pouvoir passer des câbles en dessous et par-dessus.
  • Utilisez pour ce faire les connecteurs adaptés (ou une alternative prévue par le fabricant).
  • N’oubliez pas les autocollants obligatoires – le logo représentant la foudre et l’indication de tension. Si plusieurs boîtiers sont installés, indiquez votre nom sur celui qui vous appartient.
  • Vissez fermement le boîtier dans le mur.
  • Connectez le câble à la terre (VOB 16 mm² jaune-vert) au rail principal de mise à la terre.

Photo Livios
  

Etape 2 : connectez le câble à votre compteur (la connexion compteur-tableau)

  • Pour savoir quel câble utiliser pour une connexion compteur-tableau – entre votre compteur et votre boîtier – vérifiez auprès de votre gestionnaire de réseau. Cela sera fonction, en autres, de la puissance demandée. Le câble aura alors une section déterminée.
  • Commencez de préférence avec le câble le plus épais et le plus rigide afin de pouvoir déterminer par la suite la capacité nécessaire dans votre boîtier. Et c’est toujours le câble entre votre compteur et le boîtier à fusibles. C’est un câble XVB sans lien à la terre. Si vous travaillez avec une connexion monophasée, vous pouvez vous débarrasser des câbles noir et gris. Vous ne conservez que les câbles bleu et brun.
  • Faites passer les câbles derrière le différentiel de 300 milliampères. Connectez les câbles dans sa partie supérieure. Le plus souvent, le câble brun est posé sur le clip gauche tandis que le bleu trouve place sur le clip droit. Si un des connecteurs devait présenter la lettre ‘N’, vous devriez y connecter le câble bleu.
  • Pour effectuer la connexion, utilisez une pince à dénuder. Assurez-vous que chaque câble ait une partie suffisamment dénudée de sorte que toute la longueur du clip, du connecteur, soit utilisée. Vous assurerez ainsi une bonne connexion avec le différentiel. Évitez dans le même temps de dénuder une partie trop importante du câble afin que celui-ci ne soit pas trop dépouillé. Vous ne risquerez ainsi pas d’avoir des parties de cuivre visible après que la connexion soit établie.
  • Vissez le tout fermement et couvrez les vis avec les ‘opercules’ prévus à cet effet.
  • Le cordon d’alimentation de la cuisinière est généralement plus épais. Il est donc préférable de le connecter au début des opérations.

Photo Livios
  

Photo Livios
  

Photo Livios
  

Etape 3 : rassemblez vos câbles de mise à la terre sous le boîtier

  • Regroupez tous les conducteurs à la terre (jaune-vert) de vos câbles sous le boîtier. Vous pouvez ainsi tous les connecter très facilement en une fois une fois que l’ensemble de vos câbles sont connectés. 


  

 

Etape 4 : connectez les câbles pour vos prises

  • Les circuits destinés à des prises doivent être reliés à des fusibles automatiques de maximum 20 ampères avec un câble de 2,5 mm² pour une installation fixe de prises.
  • Connectez tous les circuits de prises électriques. Les câbles bruns et bleus se positionnent sur la partie supérieure des fusibles. Comme expliqué pour la connexion compteur-tableau à votre différentiel, pensez à correctement dénuder les câbles pour assurer un bon contact. Mais évitez que ce soit trop pour que le cuivre ne soit plus visible.
  • Attention : prenez soin de ne pas placer plus de huit prises ou multiprise sur un même circuit.

Etape 5 : connectez vos câbles d’éclairage

  • Les circuits d’éclairage se connectent à des fusibles de maximum 16 ampères. Les câbles présenteront une section minimum de 1,5 mm² (et au moins 2,5 mm² pour les circuits mixtes).
  • Vous utilisez des dimmers ? Vous pouvez également les placer sur les rails DIN du boîtier.
  • Connectez tous vos câbles de mise à la terre.
  • Dénudez l’extrémité de vos câbles de mise à la terre (avec une protection PE) et branchez-les aux connexions fournies par défaut sur la barre de mise à la terre. Essayez toujours d’introduire les câbles par la partie supérieure du connecteur. Si ce n’est pas le cas, assurez-vous qu’ils ne peuvent se détacher malencontreusement.

Etape 6 : contrôlez toutes les vis

  • Des vis desserrées peuvent entraîner des incendies. Vérifiez donc qu’elles sont toutes bien serrées.
  • Recontrôlez cela quelques mois après la première installation. 

Etape 7 : terminez votre boîtier à fusibles

  • Refermez votre boîtier à l’aide du couvercle fermé et pensez à boucher à l’aide de plaque en plastique tous les interstices laissés ouverts.
  • Identifiez les différents différentiels et les fusibles à l’aide de lettres et faites-les correspondre aux différents circuits repris sur les plans de câblage.


  

 

Vous souhaitez monter un boîtier à fusibles supplémentaire ? 

Dans le grenier ou dans la maison de jardin ? Suivez les quelques conseils suivants : 

  • Assurez-vous d’une bonne accessibilité et d’une hauteur idéale (environ 1,50m) pour le boîtier. 
  • Utilisez pour les câbles de grande longueur (par exemple pour les câblages de la maison de jardin) une section suffisante (6 ou 10 mm²). Vous évitez ainsi les pertes de tension et vous ne courrez pas le risque de court-circuit lié à une baisse de l’intensité électrique ? Vous évitez aussi que, à court terme, le disjoncteur ne fonctionne plus de manière optimale.
  • Imposez des normes de sécurité élevées dans le boîtier principal qui alimentera le boîtier secondaire.
  • Vous ne devez pas placer de différentiel dans le nouveau tableau si celui-ci est déjà installé dans le tableau principal et que les nouveaux câblages y sont connectés. Si le nouveau tableau est installé dans les greniers ou est relié à des appareils présentant un risque d’humidité (salle de bain, machine à laver, séchoir…), le câble d’alimentation du nouveau boîtier doit être connecté à un nouveau différentiel de 30 milliampères.
  • Si les pièces sous combles ne présentent pas de lourdes charges électriques (comme plusieurs chauffages), il suffit de placer un fusible de 25 A dans le boîtier existant. Vous pouvez effectuer une séparation dans le nouveau boîtier en installant du 16 A pour les circuits d’éclairage et du 20 A pour les prises.
  • Si vous enterrez vos câbles dans le jardin, pensez à utiliser les bons câbles. Les câbles XVB ne sont pas indiqués dans ce cas tandis que les câbles EXVB ou EVAVB avec une protection mécanique supplémentaire le sont.

9 choses à savoir sur installation électrique


https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/electricite/installation-electrique/comment-connecter-vos-circuits-electriques-et-ligne-de-terre-a-votre-boitier-a-fusibles/