Le stockage du mazout

Les réservoirs à mazout sont en matière synthétique (polyéthylène ou polyester) ou en métal et sont disponibles en simple ou double paroi.

Matériaux

Les réservoirs à mazout sont en métal, en matière synthétique (polyéthylène ou polyester renforcé à la fibre PMS 201 de verre) ou en béton préfabriqué. Les réservoirs en matière synthétique ont plus de succès depuis quelques années. Les réservoirs en polyéthylène sont prévus pour un placement intérieur, un placement extérieur (même à double paroi) ou enterré (avec un agrément prototype spécifique).

Directives pour le stockage du mazout

En vertu de la loi, un réservoir métallique doit être à double paroi et équipé d’un système de détection de fuite et d’un système antidébordement s’il est destiné à être enfoui. Pour un enfouissement, le réservoir peut être à simple paroi s’il s’agit d’un modèle en polyéthylène ou en polyester. Seuls les réservoirs qui sont contrôlés périodiquement et disposent donc d’une plaquette verte, peuvent être remplis.

Le label OPTIMAZ

Il existe des différences énormes de qualité et de prix entre les différentes chaudières à mazout. Sachez qu’à long terme, vous récupérez certainement le supplément de prix que vous aurez consenti pour acheter une bonne chaudière, grâce à la réduction des frais d’énergie et à l’allongement de la durée de vie de la chaudière. Pour les chaudières au mazout, le label OPTIMAZ constitue une preuve de qualité.

Les chaudières à haut rendement qui portent ce label ont été homologuées par un organisme d’experts indépendant. Le principal critère d’évaluation de ces chaudières est un rendement de combustion élevé (minimum 93%). Dans la famille des chaudières OPTIMAZ, les systèmes basés sur la technique de condensation forment un groupe à part. Ceux-ci bénéficient du label ‘OPTIMAZ-elite’ qui impose un rendement de combustion minimum de 97,5 %.

Le label OPTITANK

Pour les réservoirs au mazout, le label OPTITANK offre la garantie d’un stockage sûr et d’une longue durée de vie grâce au concept de double protection. Les réservoirs qui portent ce label ont été placés et entretenus par un technicien spécialisé.Les fabricants garantissent pendant dix ans une réparation et un remplacement gratuits, ainsi qu’une couverture en cas de sinistre. Certaines compagnies d’assurance offrent des couvertures supplémentaires pour ces réservoirs.

Contrôle des installations

Dans la Région bruxelloise, il n’y a aucune réglementation pour l’installation ou le contrôle du réservoir. Toutefois, un permis d’environnement qui peut reprendre des conditions spécifiques peut être exigé.

En Wallonie, la réglementation applicable au stockage du mazout est très précise et varie selon le cas de figure. Tout d’abord, la réglementation est différente selon qu’il s’agit d’un réservoir existant ou d’un nouveau réservoir.

Réservoir existant

  • La Région wallonne ne prévoit aucune réglementation pour les réservoirs de capacité inférieure à 3.000 litres.
  • Consultez toutefois votre administration communale afin de vous informer des éventuelles réglementations communales.
  • Le placement d’un système anti-débordement est toutefois conseillé.
  • Pour les réservoirs de plus grande capacité, la Région wallonne fait ici une différence entre les réservoirs dits “aériens” et les réservoirs “enfouis” :
    • Un réservoir aérien est un réservoir placé à l’air libre ou dans un local ou une fosse accessible. Ces réservoirs doivent être équipés d’un système anti-débordement.
    • Les réservoirs simple paroi doivent être placés dans un encuvement; les réservoirs double paroi peuvent être placés tels quels.
    • Les réservoirs aériens devaient avoir subi un contrôle visuel de conformité effectué par un technicien agréé par la Région wallonne avant le 1 janvier 2005. Le contrôle périodique applicable à ces réservoirs consiste en un contrôle visuel tous les 10 ans.
    • Un réservoir enfoui est un réservoir directement enterré ou placé dans une fosse non-accessible. Ceux-ci doivent être équipés d’un système anti-débordement. S’il s’agit d’un réservoir double paroi, un contrôle doit être effectué tous les 10 ans.
    • Pour les réservoirs simple paroi, la périodicité dépend de l’âge du réservoir.

Nouveau réservoir

  • Lors du placement d’un réservoir, le technicien agréé responsable du placement inspectera le réservoir et son revêtement afin de s’assurer qu’aucun défaut ne se présente.
  • Le placement et le raccordement d’un nouveau réservoir doit être déclaré à l’administration communale et doit être effectué par un expert agréé par la Région wallonne pour le placement de réservoirs à mazout.
  • Comme pour les réservoirs existants de moins de 3.000 litres, il n’existe aucune obligation pour les nouveaux réservoirs aériens de moins de 3.000 litres.
  • Le placement d’un système anti-débordement et le contrôle régulier d’étanchéité restent vivement conseillés.
  • Tous les réservoirs aériens de plus de 3.000 litres doivent être équipés d’un système anti-débordement et d’une plaquette d’identification.
  • Les réservoirs à double paroi doivent être équipés d’un système de détection de fuites permanent. Les réservoirs à simple paroi doivent être placés dans un encuvement. Un premier contrôle doit être effectué 10 ans après le placement, ensuite un contrôle tous les 10 ans suffit.
  • Les réservoirs enfouis doivent être équipés d’un système anti-débordement, d’un système de détection de fuites permanent et d’une plaquette d’identification.
  • Pour les réservoirs à simple paroi, le premier contrôle doit être réalisé 10 ans après le placement. Ensuite, des périodicités précises sont à respecter, suivant l’âge du réservoir.
  • Les réservoirs à double paroi doivent subir un contrôle tous les 10 ans.

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux