livios logo

Remplacer l'ancienne chaudière par l’énergie renouvelable ?

L'une des propositions dans la note de Bart De Wever est l'élimination progressive des appareils de chauffage polluants dans les nouveaux bâtiments. Mais qu'en est-il des maisons existantes ? Est-il judicieux de remplacer votre chaudière là aussi ? Et quelles sont les alternatives ?

Toute personne qui rénove ou possède une maison plus ancienne sera tôt ou tard confrontée à un choix : opterai-je à nouveau pour une chaudière au mazout ou au gaz naturel, ou passerai-je à l'énergie renouvelable ? Ce n'est pas un choix évident si vous savez que cela peut représenter une différence de plusieurs milliers d'euros.

D'abord bien isoler

La note de De Wever révèle que l'intention est de chauffer davantage à l'électricité, par exemple au moyen de pompes à chaleur. Pour la construction neuve, ce choix est logique. Mais lors de la rénovation, il est important de d'abord bien isoler votre maison, de la rendre étanche à l'air et de prévoir un système de ventilation contrôlée. Cela réduit vos besoins en énergie et vous permet de chauffer à très basse température.

Ce n'est qu'alors qu'il devient intéressant d'investir dans une pompe à chaleur au lieu de votre chaudière au mazout ou au gaz. Une pompe à chaleur extrait la chaleur de l'environnement et la libère dans votre maison à l'aide d'une source chaude par un échangeur de chaleur ou un système d'émission de chaleur (rayonnement de sol ou mural, radiateurs, ventilo-convecteurs). Ainsi, vous pouvez chauffer jusqu'à 40 % plus éconergétiquement qu'avec un système de chauffage classique au gaz naturel ou au mazout. En outre, vous pouvez également utiliser une pompe à chaleur pour chauffer l'eau sanitaire. Cela est même recommandé si vous voulez que l'installation soit optimale. Il existe différents types de pompes à chaleur : 

  • Pompes à chaleur air-air : extraire la chaleur de l'air extérieur et la libérer directement dans l'air intérieur de la maison. C'est la solution la moins chère.
  • Pompes à chaleur air-eau : extraire la chaleur de l'air extérieur et la transférer au circuit d'eau chaude du rayonnement de sol ou mural, aux radiateurs ou aux ventilo-convecteurs.
  • Pompes à chaleur géothermiques ou eau-eau : extraire la chaleur du sol, de l'eau souterraine ou de l'eau de surface et la transférer dans le circuit de chauffage. Ces pompes à chaleur géothermiques sont les plus efficaces, mais aussi les plus chères. Comptez sur un prix de départ de 19.000 euros ou plus.

Photo Getty Images
  

Photo Eandis cvba
  

 

Biomasse

Une autre option est le chauffage à biomasse. C’est un terme générique pour désigner tous les combustibles renouvelables d’origine végétale (ou animale) : blocs de bois, pellets, grains, colza, graines de tournesols ... Lors des rénovations, il est pratique qu'un chauffage central aux pellets fonctionne exactement comme une installation au gaz ou au mazout.

Vous pouvez donc facilement remplacer votre chaudière existante par une chaudière à pellets sans devoir adapter vos tuyaux. Cependant, une telle chaudière nécessite un investissement plus important qu'une chaudière traditionnelle au gaz ou au mazout. Comptez sur 10.000 à 15.000 euros, frais de stockage et d'installation inclus. N'oubliez pas non plus que vous devez prévoir un espace de stockage. Vous n'avez pas de place pour ça ? Alors vous pouvez également faire installer un réservoir souterrain.

Réseau de chaleur

Ce n'est peut-être pas encore très connu, mais une alternative aux combustibles fossiles est de raccorder votre maison à un réseau de chaleur. Pensez à un réseau de conduites de circulation souterraines raccordé à une source de chaleur, comme une chaufferie centrale ou une grande usine produisant une quantité importante de chaleur résiduelle. Des habitations, des entreprises, des appartements, des écoles, des hôpitaux et même des villes entières peuvent venir s'y raccorder pour se chauffer et produire leur eau chaude sanitaire.

Un tel réseau de chaleur offre de nombreux avantages, car vous profitez toujours d'énergie durable, sans travaux d'entretien ou de remplacement dans votre maison. De plus, vous n'avez plus besoin de chaudière de chauffage central classique et vous économisez de la place dans votre maison. Une sous-station compacte s'installe à la place de la chaudière et du boiler. Tout comme un système de chauffage central classique, vous pouvez utiliser un thermostat pour régler la température par pièce. 

Alternatives à long terme
Il ne s'agit encore que d'un rêve à l'heure actuelle, mais le vaste réseau de gaz en Flandre pourrait être un atout si nous passions à l'avenir du gaz fossile à des solutions écologiques telles que le biogaz, l'hydrogène ou le gaz synthétique. L'hydrogène et les autres gaz renouvelables peuvent facilement être stockés et transportés par le réseau de gaz naturel existant.

Lisez aussi :


https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/energie/combustibles-fossiles/54588/remplacer-lancienne-chaudiere-par-lenergie-renouvelable/