La batterie domestique est-elle rentable ?

La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine ?

Les panneaux solaires produisent de l’énergie pendant la journée, à des heures où vous en avez peut-être moins besoin qu’en soirée. Cette électricité que vous n’utilisez pas est automatiquement injectée dans le réseau électrique. En Wallonie, où le compteur électrique qui tourne à l’envers ne sera pas systématiquement remplacé par le compteur intelligent – on dit aussi compteur communiquant – avant le 1er janvier 2023, le système fonctionne très simplement : le compteur tourne à l’envers dès lors que vos panneaux solaires produisent plus d’énergie que vous n’en consommez.

Tarif d’injection

Ce n’est plus cas ni en Flandre ni à Bruxelles. En effet, le compteur qui tourne à l’envers est systématiquement remplacé par un compteur intelligent lors de toute nouvelle installation de panneaux solaires. Autrement dit, votre compteur ne tourne pas à l’envers lorsque vous injectez dans le réseau l’énergie que vous produisez. Néanmoins, vous bénéficiez d’une compensation financière – les modalités sont fixées par le ‘tarif d’injection’ – sachant que c’est votre fournisseur d’énergie qui en détermine le montant.

« Un tarif d’injection plus élevé peut donc être une bonne raison de changer de fournisseur », indique Koen Vanthournout, senior researcher chez VITO et Energyville. « Et bientôt, vous ne devrez plus nécessairement vendre votre surplus au fournisseur auquel vous achetez votre électricité, vous serez libre d’en trouver un autre qui pratique un tarif injection plus élevé. Toutefois, le montant que vous percevrez par kWh excédentaire restera toujours inférieur au prix que vous payerez par kWh prélevé sur le réseau. »

Il est donc conseillé de maximiser votre consommation d’électricité autoproduite aux heures où votre installation de panneaux solaires fonctionne à plein régime. Or, selon le fournisseur d’énergie Engie, c’est bien trop rarement le cas puisque, en moyenne, les ménages ne consomment que 30 % de l’électricité qu’ils produisent eux-mêmes. Lisez ici comment booster votre autoconsommation photovoltaïque.

« Bientôt, vous ne devrez plus nécessairement vendre votre surplus d’énergie au fournisseur auquel vous achetez votre électricité, vous serez libre d’en trouver un autre qui propose un tarif d’injection plus élevé »
Koen Vanthournout

Stocker l’énergie dans une batterie ?

Il est possible de stocker l’énergie produite pendant la journée dans une batterie domestique et ainsi différer le moment de l’utiliser, c’est-à-dire en soirée ou la nuit. Ces batteries suscitent de plus en plus d’intérêt, notamment parce que les installateurs de panneaux solaires les incluent désormais dans leur devis. Attention toutefois, l’investissement est conséquent. Comptez au moins 5.000 € (TVA et installation comprises), un montant qui, pour de nombreux ménages, fait plus que doubler le prix total de l’installation de panneaux solaires.

La Flandre est pour l’instant la seule région à prévoir une prime unique pour l’achat ou le leasing d’une batterie domestique par les particuliers. Le montant maximum dépend de la capacité et ne peut jamais dépasser 1.725 € en 2022. La prime sera progressivement rabotée jusqu’à disparaître en 2025.

Selon Engie, une batterie domestique peut faire grimper votre autoconsommation de 30 à 50, voire 80 %. Du moins en théorie, car votre profil de consommation, la taille de votre installation de panneaux solaires et la capacité de la batterie sont déterminants. Sa rentabilité dépend de tous ces éléments mais aussi de la région dans laquelle vous vivez.

Quel est notre conseil ?

Les prix actuellement très élevés de l’électricité rendent les panneaux solaires plus rentables que jamais. Pour Koen Vanthournout, y investir est même une nécessité. « Mais je pense qu’investir aujourd’hui dans une batterie domestique, dont la durée de vie n’excède généralement pas 15 ans, n’est pas une bonne affaire. En effet, le montant de la compensation versée par le fournisseur augmente avec le prix de l’électricité et le marché est de plus en plus concurrentiel. La différence entre ce que vous recevez pour l’électricité que vous injectez dans le réseau et ce que vous payez pour celle que vous y prélevez reste plus ou moins la même. Par conséquent, et contrairement aux panneaux solaires, les batteries n’offrent pas de rentabilité supplémentaire. »

En Flandre, l’introduction probable du tarif dit de capacité dès juillet 2022 constitue un argument supplémentaire. Ce tarif tient compte des pics de consommation : plus ils sont élevés, plus votre facture d’électricité est élevée. L’objectif est de vous inciter à répartir davantage votre consommation sur la journée. Les installateurs prétendent qu’une batterie domestique permet de lisser les pics mais Koen Vanthournout estime que l’effet est probablement assez limité, d’autant qu’il reste à prouver que, dans la pratique, cela améliorerait structurellement la rentabilité d’une batterie.

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux