livios logo

Le photovoltaïque est toujours rentable, mais…

Les changements ont été nombreux dans le petit monde du photovoltaïque wallon. Entre la fin des primes et la participation de l’utilisateur aux coûts du réseau, le rendement des panneaux serait en chute libre.

Une récente étude, menée par SIA Partners, a permis de calculer l’impact sur la rentabilité du photovoltaïque. Pour obtenir des résultats fiables, l’étude a tenu compte du taux de rentabilité de l’investissement, du temps de retour sur investissement et de la valeur actuelle nette de l’investissement. Pour déterminer le taux de rentabilité du photovoltaïque, l’investissement a été comparé à ce qu’aurait rapporté un compte d’épargne sur une période de 25 ans. Le temps de retour établit la durée pendant laquelle l’investissement rapporte de l’argent. Enfin, la valeur actuelle nette de l’investissement permet d’évaluer le gain d’un utilisateur réinjectant durant 25 ans de l’électricité sur le réseau.

Avec la suppression des primes et l’instauration d’un tarif ‘prosumer’, le taux de rentabilité du photovoltaïque est divisé par deux.

Photo Easykit
  

Divisé par 2 !

Les résultats de l’étude ne laissent aucun doute : avec la suppression des primes et l’instauration d’un tarif ‘prosumer’ (une participation du producteur d’électricité aux coûts du réseau), le taux de rentabilité du photovoltaïque est divisé par deux. De manière pragmatique, le taux passe de 12 à 6%. Les optimistes verront donc le verre à moitié plein et un taux bien supérieur à ce que rapportent aujourd’hui les comptes d’épargne.

Un retour plus long

Cela a bien évidemment des conséquences sur la durée du retour sur investissement. Ainsi, l’étude semble montrer que le temps de retour sur investissement passera de 8 ans (aujourd’hui) à 13 ans. Là encore, c’est la suppression des primes qui doit être pointée du doigt. Toutefois, on peut estimer que cette situation n’est que temporaire puisque, avec l’augmentation du prix de l’électricité d’une part et la baisse des prix dans le secteur du photovoltaïque, il est évident que le taux du rendement et que la durée du retour sur investissement continueront à évoluer.

La solution pourrait venir par de nouvelles mesures de soutien. L’étude établit en effet que le consommateur verrait dans un retour sur investissement de 8 à 10 ans comme acceptable.

Source : La Libre

-------------------

Aidez d’autres bâtisseurs et rénovateurs en partageant cet article

11 choses à savoir sur energies renouvelables


https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/energie/energies-renouvelables/le-photovoltaique-est-toujours-rentable-mais/