livios logo

Comment chauffer une maison quasi zéro énergie ?

En Wallonie, on parle d’habitations Q-ZEN, à savoir « quasi zéro énergie ». Cette norme est obligatoire depuis 2021. Ces nouvelles règles vont-elles modifier notre approche du chauffage et de la production d’eau chaude ? Le recours aux énergies renouvelables deviendra-t-il bientôt incontournable ? Voici vos options.

Q-ZEN

Depuis l’entrée en vigueur de la PEB, les normes énergétiques se sont progressivement durcies afin de nous amener à rencontrer les exigences « Nearly Zero Energy Building » imposées pour 2021. En Wallonie, tout nouveau logement, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, sera qualifié de Q-ZEN s’il répond aux sept condition suivantes.

Énergies renouvelables

En Wallonie, il n’y a pas d’obligation d’intégrer des énergies renouvelables dans les bâtiments Q-ZEN, même si leur intégration influence positivement les valeurs Ew et Espec. Le maître d’ouvrage doit toutefois faire réaliser une étude analysant la pertinence de recourir à ces sources d’énergie renouvelables. Cette mission sera obligatoirement confiée à un auteur d’étude de faisabilité agréé.

Dietrich INISOL solaire

Photo De Dietrich
  

chaudière de contrôle

Photo Remeha
  

Comment produire la chaleur nécessaire ?

1. Le chauffage des locaux

La demande de chaleur d’une habitation Q-ZEN est relativement faible mais loin d’être négligeable. Nous ne sommes pas à la hauteur des exigences des bâtiments passifs. Il ne faut dès lors pas s’imaginer que le système de chauffage est anecdotique ! La consommation spécifique en énergie primaire autorisée par la norme Q-ZEN peut aller jusqu’à 85 kWh/m² en Wallonie.

Il est donc nécessaire de prévoir un système de chauffage pour assurer le confort thermique dans toutes les pièces de l’habitation. Au vu de la qualité de l’enveloppe et de sa bonne étanchéité à l’air, on optera idéalement pour un système à basse température qui s’appuie sur un chauffage par le sol (ou un chauffage mural) ou sur des radiateurs basse température.

2. La production d’eau chaude sanitaire

Il faut par ailleurs produire de l’eau chaude sanitaire (ECS). En effet, nos besoins en ECS ne diminuent pas parce que notre bâtiment est performant. Et l’on parle ici de haute température (55 à 60 °C). L’objectif Q-ZEN est de limiter les pertes d’énergie dues au stockage et à la distribution, en recourant à un système performant, en réduisant au maximum les longueurs de conduites et en isolant parfaitement ces dernières. On équipera aussi les points de puisage d’un mitigeur thermostatique et d’une douche de tête ou douchette à main économe en eau.

Une étude réalisée à la demande de la Région wallonne révèle que les systèmes de chauffage offrant le meilleur rapport coût/performance sont, dans l’ordre : les chaudières gaz à condensation, les pompes à chaleur présentant un coefficient de performance (COP) élevé ; les systèmes fonctionnant à la biomasse (pellets…).

RemehaRemehaCalenta espace de cuisson AMBIANCE

Les systèmes de chauffage offrant le meilleur rapport coût/performance sont, dans l’ordre : les chaudières gaz à condensation...

Photo Remeha
  

800x600 pompe à chaleur air-eau chauffage refroidissement unité extérieure

... les pompes à chaleur présentant un coefficient de performance (COP) élevé...

Photo Wolf
  

Poêle à pellets

... et les systèmes fonctionnant à la biomasse (pellets…).

Photo De Dietrich
  

BMIZoeterwoudeHogeRijndijkMonierStonewoldanthracitesMonierInDaxSystème PV

En couplant une pompe à chaleur ou une chaudière hybride à une installation photovoltaïque, vous pouvez même vous rapprocher d’un bâtiment totalement neutre en énergie, voire à énergie positive !

Photo BMI Monier et BMI Icopal
  

3. Le chauffage hybride

Se tourner vers une solution de chauffage hybride, intégrant une pompe à chaleur air/eau et une petite chaudière gaz à condensation, constitue une solution intéressante. La pompe à chaleur rencontre la majeure partie des besoins en chauffage tandis que la chaudière gaz assure les besoins de haute température nécessaires à la production d’eau chaude et aux pointes de chauffage lors des jours de grand froid. En couplant une pompe à chaleur ou une chaudière hybride à une installation photovoltaïque, vous pouvez même vous rapprocher d’un bâtiment totalement neutre en énergie, voire à énergie positive !

En conclusion

Donnez toujours priorité à la qualité de l’enveloppe de votre bâtiment. Ces choix sont pérennes et plus difficilement modifiables. Les besoins réduits en énergie seront rencontrés par la mise en place de systèmes de chauffage et de production d’eau chaude performants, correctement dimensionnés et bien entretenus. Ceux-ci pourront facilement être remplacés dans le temps par de nouvelles solutions plus efficaces encore, que les évolutions technologiques futures nous apporteront !

Source : Je vais Construire

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/energie/reglementation-energetique/63884/comment-chauffer-une-maison-quasi-zero-energie/