livios logo

Boilers : du boiler électrique au boiler solaire

Dans un boiler, une certaine quantité d’eau est maintenue à température. Il y a différents types de boilers. 

Caractéristiques

De façon générale, le boiler a l’avantage de pouvoir donner de l’eau chaude beaucoup plus rapidement qu’un appareil instantané. De même, on peut avoir de l’eau chaude même quand le robinet n’est que partiellement ouvert. L’inconvénient du boiler est que la réserve d’eau chaude disponible n’est pas infinie et lorsque celle-ci est vide, il faut du temps pour que l’eau soit à nouveau à température. Ce délai peut varier du petit quart d’heure à plusieurs heures selon le type d’appareil.

Pour être certain de pouvoir disposer à tout moment d’eau chaude, il est primordial de choisir un boiler de capacité adéquate. Le boiler ne peut donc pas être trop petit mais pas trop grand non plus. En règle générale, une maison avec une douche aura besoin d’un boiler de 100 litres, une maison avec une baignoire d’un boiler de 130 litres et une maison avec deux baignoires d’un boiler de 160 litres.

Réglage de la température

Ne réglez la température pas trop haute : vous augmenteriez la consommation et cela peut entraîner un risque de brûlure. Mais trop froide non plus : pas seulement pour le confort, mais pour éviter d’avoir une trop grande concentration de bactéries responsables de la légionellose.

Normalement une température de 60 à 65°C est donc un minimum pour éviter la contamination par les bactéries de la légionellose. Certaines chaudières, surtout celles avec une régulation en fonction de la température extérieure, peuvent être réglées de façon à augmenter régulièrement la consigne de température.

Chaudière

Dans un boiler, une certaine quantité d’eau est maintenue à température.

Photo Remeha
  

Zeneo_buanderie_2_Hdef

Ne réglez pas la température trop haute. Vous augmenteriez la consommation et cela peut entraîner un risque de brûlure.

Photo ATLANTIC BELGIUM
  

Le rendement

Outre la contenance, le rendement du boiler est également important. Celui-ci a été amélioré ces dernières années en travaillant à plus basses températures, en isolant mieux le boiler et en optimisant autant que possible le réglage de la production d’eau chaude à l’aide d’une régulation sophistiquée, ceci en fonction des besoins et des tarifs d’électricité. N’oubliez de toute façon pas d’isoler aussi efficacement que possible les conduits sanitaires séparant le boiler des robinets afin d’éviter les pertes à l’arrêt et par conséquent, d’accroître le rendement.

Les différents types 

1. Boilers électriques

Les boilers électriques nécessitent une plus longue période de chauffe que les modèles au gaz, mais sont plus faciles à installer. Ils possèdent une résistance électrique dans le réservoir qui porte l’eau du boiler à la température souhaitée. Les moments où l’eau est chauffée déterminent le montant de la facture d’électricité. Pour ces appareils, il est indispensable de faire chauffer l’eau à un tarif préférentiel. Seuls les petits boilers (qui chauffent par exemple l’eau de la vaisselle) peuvent encore faire l’objet d’un ‘tarif normal’.

Le système le plus avantageux est un boiler raccordé à un tarif exclusif de nuit. Le problème, c’est qu’en cas d’urgence, il n’est pas possible de chauffer le jour. Les boilers économiques reliés à un tarif bihoraire et équipés d’un interrupteur préférentiel connaissent un plus grand succès. En principe, l’eau est chauffée la nuit, mais grâce à l’interrupteur spécial, il est toujours possible de chauffer le jour si nécessaire.

Une variante de ce système vient d’être commercialisée. Il s’agit du chauffe-eau à accumulation «confort». Il est comparable au système précédent, mais chauffe automatiquement lorsque la réserve d’eau chaude est épuisée. Dans ce cas, l’eau est moins chaude (40°C) que l’eau réchauffée pendant la nuit. Ce système réduit la consommation de jour et évite de se retrouver sans eau chaude.

De Dietrich - warmtepompboiler- Kaliko

Un boiler avec pompe à chaleur chauffe votre eau sanitaire au moyen de l'air ambiant de votre habitation.

Photo De Dietrich
  

chauffe-eau solaire

Avec un boiler solaire, vous pouvez profiter de la chaleur du soleil pour chauffer une partie de l’eau sanitaire.

Photo Remeha
  

2. Boilers au gaz naturel ou au mazout

Les boilers au gaz naturel ou au mazout sont lus économiques que les boilers électriques et chauffent plus vite. Un boiler direct fonctionne indépendamment du chauffage central, est équipé de son propre brûleur. Un boiler indirect : la chaudière CC chauffe aussi l’eau du boiler. Ce système est souvent le plus intéressant, car il tient un temps de chauffage court et un débit d’eau élevé.

3. Boilers avec pompe à chaleur

Un boiler avec pompe à chaleur chauffe votre eau sanitaire au moyen de l'air ambiant de votre habitation. Cet air chaud est capté par le boiler à partir de n'importe quelle pièce ou fourni par le système de ventilation. Un compresseur intégré augmente la température ambiante, ce qui fait chauffer la chaudière. Finalement, le boiler avec pompe à chaleur transforme la chaleur ambiante en eau chaude.

Si le boiler avec pompe à chaleur est bien choisi en fonction des besoins du ménage, un système de chauffage complémentaire n'est pas nécessaire. Un modèle de 260 litres suffit pour une famille de quatre à cinq personnes. La plupart des boilers avec pompe à chaleur fournissent 300 litres d'eau chaude. Vous pouvez augmenter son rendement en plaçant le boiler avec pompe à chaleur dans une pièce chaude, comme la chaufferie ou la buanderie.

L'appareil est doté d'une résistance électrique. Celle-ci se met en marche, en cas de demande en eau chaude ou lorsque vous avez besoin rapidement d'eau chaude plusieurs fois sur une courte période. Par exemple lorsque quatre personnes veulent prendre un bain l'une à la suite de l'autre. L'appareil est réglé pour que le cycle de chauffage commence la nuit, de manière à profiter du tarif de nuit.

Comparé à un boiler électrique, un boiler avec pompe à chaleur consomme trois fois moins d'électricité. Par conséquent, il permet une économie substantielle sur votre facture d'énergie. Certains fabricants avancent même le chiffre de 70 % d'économie annuelle.

4. Boiler solaire

Avec un boiler solaire, vous pouvez profiter de la chaleur du soleil pour chauffer une partie de l’eau sanitaire. Un collecteur solaire capte les rayons du soleil. La lumière solaire est emmagasinée dans le capteur, transformée en chaleur et transmise au liquide qui circule dans de petits conduits minces. Ce liquide s’écoule dans le réservoir de stockage via l’échangeur de chaleur et assure ainsi le réchauffement de l’eau. La pompe, qui est reliée à un thermostat, veille à ce que le liquide circule entre le capteur et le réservoir de stockage.

En été, le boiler solaire devrait suffire à toute la production d’eau chaude mais, dans les saisons plus froides, un chauffage d’appoint est nécessaire. Dans la plupart des cas, la chaudière du chauffage central remplit cette fonction.

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/sanitaire/systemes-sanitaires/boilers-du-boiler-electrique-au-boiler-solaire/