livios logo

Régime énergétique, partie 3 : chauffer sans gaspiller

Lors des épisodes précédents de cette série, nous avons répertorié les plus gros postes énergivores et souligné l’importance d’une isolation et d’une ventilation efficaces. Si votre maison est bien protégée contre les pertes de chaleur, il est important de chauffer vos pièces le plus efficacement possible. Selon Paul De Vylder, expert en énergie chez ENGIE Electrabel, vous procéderez en suivant trois étapes logiques.

La température idéale ? « Pour le salon 20 à 21°C, dans la chambre 17 à 18°C. Il peut faire plus chaud dans la salle de bain. Là, nous visons généralement les 22°C. »

Photo Getty Images
  

Mettez votre confort familial en perspectives

Tout le monde a ses préférences en termes de confort. Surtout lorsqu’il s’agit de la température idéale. Mais existe-t-il une température ambiante idéale ? Selon Paul De Vylder, différentes températures préférées s’appliquent en fonction des pièces. « Pour le salon, il fait 20 à 21°C, dans la chambre 17 à 18°C. Il peut faire plus chaud dans la salle de bain. Là, nous visons généralement les 22°C.”

Lisez aussi : chauffage de salle de bains : cinq conseils confort

« Saviez-vous que votre facture énergétique tombe de 7% si vous abaissez la température d’un degré ? Cela ne doit bien évidemment pas se faire au détriment de votre confort. Il appartient aux habitants de trouver le bon équilibre. »

Assurez une température constante

Faites régler votre thermostat avec précision par votre installateur afin d’assurer une température la plus efficace possible. « En baissant le thermostat la nuit ou si vous êtes hors de chez vous pendant plus de deux heures, vous pouvez descendre la température à 16°C et ainsi gagner 200 euros par an » conseille Paul De Vylder. « Laissez votre thermostat gérer si vous partez seulement un moment. Le redémarrage d’une chaudière coûte le plus d’énergie. À température constante, la chaudière ne fonctionnera que de temps en temps. »

Les thermostats intelligents offrent des options d’économie supplémentaires. Ils apprennent à connaître vos habitudes de chauffage et ajustent votre consommation d’énergie en conséquence. « Certains thermostats intelligents ont même un mode vacances. Ils redémarrent simplement le programme lorsque vous rentrez chez vous. De plus, ils s’utilisent presque tous avec votre smartphone. »

« En baissant le thermostat la nuit ou si vous êtes hors de chez vous pendant plus de deux heures, vous pouvez descendre la température à 16°C et ainsi gagner 200 euros par an »

Photo ENGIE Electrabel
  

Demandez à votre installateur de réinitialiser l’installation de votre chaudière pour ne pas gaspiller d’énergie inutile.

Photo Getty Images
  

Adaptez votre chauffage à vos besoins

Une température agréable n’est qu’une partie du problème. Il est encore plus important de savoir comment chauffer votre maison le plus efficacement possible tout en réduisant vos coûts énergétiques.

  • Réglez correctement votre chaudière. Plus votre maison est isolée, moins votre chaudière devra fonctionner. Demandez à votre installateur de réinitialiser l’installation de votre chaudière pour ne pas gaspiller d’énergie inutile. Dans le même temps, vous prolongerez la durée de votre chaudière. Dans certains cas, il est même préférable de remplacer votre chaudière existante, surtout si vous n’avez pas encore d’appareil à condensation.
  • Si vous en avez la possibilité, optez pour un système climatique à basse température, tels que des radiateurs adaptés ou un chauffage par le sol. Vérifiez aussi les sources d’énergie. Chauffez-vous au mazout ou au gaz ? Pourriez-vous passer à l’énergie renouvelable (par exemple une pompe à chaleur) ou à un mélange des deux ? Prenez toujours vos décisions en consultation avec un expert en énergie ou un chauffagiste.
  • Utilisez toujours la chaleur résiduelle. Avec un système de ventilation D avec échangeur de chaleur. Vous pouvez ainsi récupérer la chaleur de l’air extérieur.
  • Connectez votre chaudière à un capteur extérieur. Cela prend en compte la température extérieure et c’est obligatoire lors de l’installation d’une nouvelle chaudière à condensation. 

Attention : Tenez également compte du refroidissement. Surtout dans une maison bien isolée avec beaucoup de soleil. Ce ne sera pas un luxe durant les mois d’été. Vous pouvez y parvenir de différentes manières : au niveau de la conception (par exemple avec un revêtement de toit), avec une protection solaire ou en utilisant un système de refroidissement.

Lisez aussi : Voici comment garder la tête froide en été

« Une famille belge consomme, en moyenne, 30 à 60 litres d’eau chaude à 60°C par jour et par personne. Cela représente 10 à 15% du budget énergétique. »

Photo Getty Images
  

N’oubliez pas l’eau chaude

« Une famille belge consomme, en moyenne, 30 à 60 litres d’eau chaude à 60°C par jour et par personne. Cela représente 10 à 15% du budget énergétique » déclare Paul De Vylder. Votre alimentation en eau chaude est inextricablement liée à votre système de chauffage central. C’est pourquoi il est important d’estimer au mieux votre consommation d‘eau chaude. »

Là où une petite famille avec une salle de bain a généralement assez d’un appareil de chauffage avec un chauffe-eau, cela ne suffit pas pour une famille nombreuse avec trois enfants et deux salles de bains. Dans ce cas, une chaudière séparée ou un chauffe-eau solaire est une meilleure idée. « Un chauffe-eau solaire couvre 40 à 60% de l’eau chaude domestique d’une famille. Si le soleil disparaît derrière les nuages ou s’il fait sombre, votre chaudière prendra le relais ? « Quel que soit votre choix, consultez votre expert sanitaire. »

Comment limiter votre consommation d ‘eau chaude et limiter vos coûts énergétiques au minimum ?

  • Tout commence par une disposition intelligente des pièces. Moins vous avez de distance à parcourir via la tuyauterie, plus l’eau chaude s’écoulera rapidement à travers le robinet. C’est aussi une bonne nouvelle pour votre facture énergétique.
  • Isolez vos conduites d’eau chaude.
  • L’électricité est plus chère que le gaz ou le mazout. Les chaudières électriques pèsent logiquement plus lourd sur votre budget.
  • Limitez votre plaisir du bain et optez pour des douches. 
  • Réduisez également votre consommation dans le reste de la maison (lavage du linge à basse température, utilisation d‘un lave-vaisselle…).

La semaine prochaine

Les énergies renouvelables nous aident à économiser de plus en plus d’énergie. L’investissement le plus rentable à l’heure actuelle reste les panneaux solaires. Quel impact auront-ils sur votre facture d’énergie ? Vous le saurez en lisant, la semaine prochaine, le quatrième épisode de notre série.

-------------------

Plus à ce sujet :
Aidez d’autres bâtisseurs et rénovateurs en partageant cet article

https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/sanitaire/systemes/51836/regime-energetique-partie-3-chauffer-sans-gaspiller/