livios logo

Installation électrique : en quête de flexibilité ? Voici le budget dont vous avez besoin

La flexibilité est au cœur du débat pour un habitat plus durable. Faire en sorte que l’installation électrique soit aisément modifiable est l’une des options que vous pouvez prendre en compte à cet effet lors de la conception de votre logement. Voici une solution simple et relativement peu coûteuse, au vu des avantages engendrés.

Hors domotique, on distingue essentiellement deux types d’installation : les circuits pièce par pièce, dans lesquels les prises de courant et les points d’éclairage sont alimentés, pour chaque local, par un seul et même circuit, et les circuits différenciés dans lesquels des câbles distincts assurent l’alimentation en courant des points d’éclairage et des prises de courant de plusieurs locaux. Le second type d’installation implique une longueur totale de câbles plus importante, mais l’avantage de cette solution est que les câbles à manipuler pour la connexion de vos appareils d’éclairage sont plus souples et moins encombrants. Ici, on utilise des télérupteurs alimentés en 12 ou 24 volts au lieu des interrupteurs traditionnels.

Une foule de possibilités

L’un des grands avantages du 12 volts est la possibilité de faire évoluer l’installation électrique vers une installation domotique. On peut ainsi placer, dès le départ ou par la suite, de nombreux appareils complémentaires, que ce soit dans les locaux ou au niveau du tableau divisionnaire (par exemple une station météo dans le séjour, ou une horloge crépusculaire pour la commande des éclairages extérieurs dans le tableau divisionnaire).

D’autres possibilités évolutives concernent les commandes de fonctions telles que les volets ou les stores, ou la mise en œuvre de commandes par détection (de pluie, de vent, de soleil…). On peut aussi connecter un traceur programmable que l’on garde sur soi et qui régit par exemple l’extinction de tous les éclairages et la diminution du chauffage et de la ventilation lorsqu’on quitte la maison. Enfin, ce type d’installation permet aussi de créer des commandes « all on/off », ou des scénarios qui regroupent plusieurs fonctions sous une seule commande.

Salon Living Now Bticino

Les télérupteurs présentent un encombrement équivalent à celui des interrupteurs mais permettent jusqu’à huit commandes par plaque au lieu de deux pour un interrupteur classique.

Photo BTicino
  

Easykit800x600-bricolage électricité bricolage-6403

La commande des éclairages par télérupteur via des relais installés dans le tableau divisionnaire offre une grande souplesse dans l’évolution de l’installation a posteriori.

Photo Easykit
  

De nombreux avantages à la clé

La commande des éclairages via des télérupteurs à faible voltage présente de nombreux avantages. En voici les principaux :

  • La technologie des télérupteurs étant moins encombrante que celle des interrupteurs, il est possible de combiner jusqu’à 4 (voire 8) commandes sur une seule plaque de télérupteur, de taille identique à celle d’un interrupteur classique.
  • Si tous les fils du câble n’ont pas été utilisés dès le départ, il est aisé d’ajouter par la suite de nouvelles commandes sans modifier l’installation et sans devoir ouvrir les parois.
  • Il est à tout moment possible de remplacer un télérupteur par une commande de type dimmer (variateur) ou timer (programmateur), sans aucune modification du câblage.
  • Toutes les connexions étant centralisées dans le tableau divisionnaire, il est possible de modifier les liens entre les éclairages et les télérupteurs. De telle sorte que, par exemple, le télérupteur du salon ne commande plus l’éclairage du salon mais celui de la cuisine, et inversement. Cette facilité d’adaptation est particulièrement intéressante en rénovation, notamment lorsqu’on souhaite réaffecter certains locaux ou modifier l’aménagement intérieur.
  • Cette pratique permet de réduire d’un tiers les saignées dans les murs par rapport à une installation traditionnelle, et de réduire ainsi les désagréments en cas de transformation.
  • Si vous êtes sensible aux ondes électromagnétiques, ou attentif à les diminuer dans la maison, ce type d’installation réduit sensiblement les ondes auxquelles vous êtes soumis.

Un cran plus loin

Mais il est encore possible d’aller plus loin et de travailler avec des télérupteurs à fréquence radio, sans fil et sans pile. Le principe de ce type de commande sans fil est le même que celui d’un télérupteur filaire, si ce n’est que l’information est ici envoyée par onde radio au relais installé dans le tableau divisionnaire. Cette onde radio n’est en rien nocive puisqu’elle est très brève (elle ne dure que le temps de l’impulsion, soit un peu plus d’une demi-seconde) et peu intense (elle correspond à un centième de l’onde provoquée par un interrupteur conventionnel).

800x600BrainboxElectricite-ThinkstockPhotos-179464967

Les installations en 12 ou 24 volts permettent de créer des groupes d’éclairage et de les faire évoluer dans le temps. La mise en oeuvre de scénarios est également facile à réaliser.

Photo Brainbox®
  

Gonzales_IMG_9029

Mais il est encore possible d’aller plus loin et de travailler avec des télérupteurs à fréquence radio, sans fil et sans pile.

Photo Niko Home Control
  

À quel prix ?

Le prix du matériel (non posé, TVA 21 % comprise) nécessaire à une installation électrique a été calculé pour une maison type de 185 m2 sur deux niveaux, dont la composition est la suivante :
- Rez-de-chaussée : hall d’entrée avec WC, séjour, cuisine, buanderie et garage
- Étage : 3 chambres à coucher, bureau et salle de bains avec WC

  1. Installation traditionnelle en 230 volts : 1 706,10 euros
  2. Installation avec commande d’éclairage filaire en 12 volts : 2 278,43 euros
  3. Installation avec commande d’éclairage sans fil et sans pile : 3 016,53 euros

À noter que plus le prix de l’installation augmente, plus le temps de pose diminue : - 33 % de saignée pour l’option 2 et - 80 % pour l’option 3. Les suppléments sur le matériel sont donc partiellement compensés par le coût dégressif de la mise en oeuvre.

En conclusion

Pour un surcoût relativement limité — quelques centaines d’euros à peine —, une installation avec télérupteur filaire ou à fréquence radio vous offre de réelles opportunités de modifier votre installation dans le temps, et de répondre ainsi de manière optimale aux besoins changeants auxquels vous pourriez être confronté. Ceci nous conforte dans l’idée que la flexibilité et l’évolutivité de la maison ne sont pas impayables si elles sont prises en compte dès la conception du projet.

Source : Je vais Construire  

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/smarthome/domotique/63806/installation-electrique-en-quete-de-flexibilite-voici-le-budget-dont-vous-avez-besoin/