livios logo

Les hackers se faufilent aussi dans votre maison ? Quelques conseils pour protéger vos appareils intelligents

Nos appareils sont de plus en plus connectés à Internet. Aujourd’hui, 17% des maisons belges sont équipées d’un ou plusieurs appareils intelligents. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par Remeha, spécialiste du chauffage. Selon Test Achats, la sécurité des appareils n’est pas au point. Livios a recueilli quelques conseils pour rendre votre maison connectée plus sécurisée.

Le grand test

Test Achats a effectué un test en plaçant 19 appareils intelligents dans une maison, en ce compris un système d’alarme, un thermostat, une imprimante, une serrure, un haut-parleur, un réfrigérateur et une tablette pour enfants. Deux hackers ont reçu pour mission de pirater un maximum de ces appareils en une semaine. Le résultat ? Dans la moitié des cas, des problèmes de sécurité ont été décelés, ceux-ci permettant aux personnes avec de mauvaises intentions d’accéder à vos appareils et même à votre domicile.

La sécurité comme priorité ultime

Rik Vereecken, cofondateur et évangéliste du smart building chez byNubian, société qui aide les entreprises à optimiser leur consommation énergétique et les processus de fonctionnement à l’aide de technologies intelligentes, estime que « les fabricants de solutions en matière d’Internet des Objets doivent mettre la priorité absolue sur la sécurité. Trop souvent, ils souhaitent commercialiser leurs logiciels et autres appareils le plus rapidement possible, ce qui signifie qu’il ne les teste pas toujours suffisamment ».

« Les fabricants de solutions en matière d’Internet des Objets doivent mettre la priorité absolue sur la sécurité » dit l'expert Rik Vereecken.


  

L’évolution vers des appareils sécurisés

Rik Vereecken trouve encourageant que de p us en plus de fabricants tendent à évoluer vers des dispositifs intrinsèquement sécurisés. Chez Vecolux, spécialiste de la domotique, on accorde également une attention particulière à ce problème de sécurité.

« En tant que propriétaire d’une maison intelligente, vous pouvez la gérer de l’extérieur. Dans le passé, cela se faisait le plus souvent par le biais d’une connexion non cryptée. Cela a ouvert la porte aux pirates informatiques » explique Stien Van Gestel de Vecolux.

« Dans les installations actuelles, nous utilisons des connexions cryptées (VPN) ou des communications cryptées (HTTPS). La règle d’or reste bien sûr de se souvenir que tout ce qui est connecté à Internet n’est jamais sûr à 100%, même si les informations sont cryptées. Sécurisation et cryptage sont donc les messages clés » poursuit Stien Van Gestel.

Au secours, mon appareil est-il sûr ?

« Malheureusement, il n’existe pas de marque phare ou de liste pour reconnaître les appareils les plus sûrs » estime Jan Verhulst, R&D manager au sein du Niko Group, fabricant de solutions intelligentes pour la maison comme le Niko Home Control. « Raison pour laquelle je vous recommande de toujours choisir une marque connue. Les grandes marques prennent le plus souvent des mesures pour se protéger, sont plus rapidement conscientes des risques de sécurité et effectuent plus régulièrement des mises à jour de sécurité. »

« Les grandes marques prennent le plus souvent des mesures pour se protéger » dit Jan Verhulst, R&D manager au sein du Niko Group, fabricant de solutions intelligentes.

Photo Niko Home Control
  

Mettez-vous au travail !

Comment pouvez-vous, en tant qu’utilisateur d’appareils intelligents, prendre les bonnes mesures de sécurité ? Ces trois conseils vous mettent sur la voie.

  1. Ayez des mots de passe forts
    Rik Vereecken : « Lorsque les certificats de sécurité et autres mots clés sont fournis, il s’agit souvent de réglages par défaut à la portée de tous. Pensez à ces codes faits de 1234… En pratique, il apparaît que 15% des gens ne changent jamais ces codes. Par conséquent, je ne saurais trop insister sur le fait d’éviter les mots de passe courts ou évidents. »

  2. Établissez plusieurs couches de sécurité
    Rik Vereecken : « Vous pouvez établir plusieurs couches de sécurité, appelée authentification multi-facteurs. Pour une porte intelligente, par exemple, la sécurité consiste en un code unique pour l’app avec laquelle vous gérez cette porte, celui-ci étant combiné avec un code que vous devez introduire ou combiner à une empreinte digitale ou une reconnaissance faciale. »

  3. Installez les mises à jour
    Jan Verhulst : « Vérifiez que pour tous les appareils connectés à Internet, les mises à jour de sécurité ont été effectuées. Votre laptop, votre tablette ou votre smartphone vous le rappelleront souvent. Les appareils intelligents ne le feront pas forcément. Il est malgré tout crucial d’effectuer ces mises à jour pour une sécurisation maximale. »

https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/smarthome/domotique/les-hackers-se-faufilent-aussi-dans-votre-maison-quelques-conseils-pour-proteger-vos-appareils-intelligents/