livios logo

Votre maison est-elle sûre ? « Les cambriolages se font généralement par les portes et fenêtres du rez-de-chaussée »

La semaine dernière, l’ASBL Plateforme Prévention Cambriolages a lancé son nouveau site Internet et a dévoilé les résultats de son enquête nationale. Les rédacteurs Livios ont pu en découvrir les chiffres en exclusivité dans les bureaux de chez Hörmann. L’occasion, pour eux, de tenter d’entrer par effraction dans un lieu en se confrontant aux portes les plus à l’épreuve des effractions.

La Plateforme Prévention Cambriolages veut sensibiliser les Belges aux risques et aux conséquences d’un cambriolage à domicile. Pour ce faire, la plateforme organise, tous les deux ans une enquête nationale. Celle-ci est réalisée par le bureau iVOX. Cet automne, 1000 Belges qui n’ont jamais ou pas encore été confrontés à un cambriolage ont participé à cette enquête en ligne. De plus, 207 entretiens individuels ont été menés avec des Belges victimes d’un cambriolage à leur domicile au cours de ces cinq dernières années.

Perte de sécurité

L’enquête montre que la plupart des cambriolages ont lieu entre 18 heures et 6 heures du matin.

Photo Hörmann Belgium SA
  

La recherche montre que les Belges ne tiennent pas suffisamment compte du risque de cambriolage. 40% estiment même que la probabilité qu’ils soient cambriolés au cours de l’année à venir est faible. Seuls 4% estiment que la probabilité est élevée. Le Belge moyen se sent raisonnablement en sécurité chez lui et donne à ce sentiment une note de 7,9/10. Toutefois, après un cambriolage, ce sentiment de sécurité s’efface et le score tombe à 5,4/10. Les victimes souffrent également de conséquences physiques ou psychiques. Les nuits sont parfois troublées ou les personnes peuvent avoir peur après chaque bruit dans la maison.

Via les fenêtres et portes

L’enquête montre également que la plupart des cambriolages ont lieu entre 18 heures et 6 heures du matin. Parmi les 207 Belges interrogés, 30% ont découvert que le cambriolage s’était déroulé par une fenêtre du rez-de-chaussée. Vient ensuite la porte pour 24% des personnes interrogées et 22% parlent de la porte arrière.

L’action suit le cambriolage

Parmi les 207 Belges interrogés, 30% ont découvert que le cambriolage s’était déroulé par une fenêtre du rez-de-chaussée. Vient ensuite la porte pour 24% des personnes interrogées et 22% parlent de la porte arrière.

Photo Getty Images
  

La plupart des Belges ne passent à l’action qu’a posteriori, après un cambriolage. Quatre Belges sur dix ne prennent des mesures de sécurité qu’après un cambriolage. Et seuls 15% des Belges interrogés qui ont été victimes d’un cambriolage au cours des cinq dernières années ont fait appel à un conseiller en prévention du vol ou ont reçu ses conseils. Dans six cas sur dix, cela se produit directement après l’effraction.

Faites un check de sécurité

Votre maison est-elle sûre ? Vous pouvez effectuer une vérification de la prévention des intrusions sur le site Internet de la Plateforme Prévention Cambriolage. En vous basant sur douze questions, vous découvrirez jusqu’où votre maison est sécurisée et où se situent les points faibles. De plus, vous y trouverez également des mesures pour rendre votre maison encore plus sûre.

Faites le check ici ! 


https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/smarthome/securite-et-videophonie/votre-maison-est-elle-sure-les-cambriolages-se-font-generalement-par-les-portes-et-fenetres-du-rez-de-chaussee/