Au secours ! Votre habitation est-elle saine ?

Nous passons de plus en plus de temps à l’intérieur aussi bien dans notre maison que sur notre lieu de travail. Saviez-vous que l’air y est cinq fois plus pollué qu’à l’extérieur ? Des pièces mal aérées peuvent déjà provoquer maux de tête et fatigue. Un climat intérieur sain est donc essentiel. Mais comment reconnaît-on une maison saine ?

La température idéale

Trop chaud ou trop froid, ce n’est pas agréable. La température intérieure idéale dans votre living varie entre 19 et 22 degrés. Dans la salle de bains, il peut faire un peu plus chaud, alors que l’inverse est vrai pour la chambre à coucher. Votre habitation présente de nombreuses baies vitrées ? Vous profitez dès lors de davantage de chaleur provenant du soleil en hiver, mais en été, la température peut facilement monter. Avec des volets à enrouleur ou une protection solaire, vous parviendrez à mieux maîtriser le climat dans votre habitation.

Concentration de CO2

La concentration de CO2 est un bon indicateur de la qualité de l’air. Celle-ci dépend du nombre de personnes qui occupent une pièce. Le taux de CO2 doit idéalement rester inférieur à 1.200 ppm (parts par million, réd.). Mais ces chiffres ne disent pas tout !

Attention à l’humidité

Outre le niveau de CO2, vous devez aussi vérifier le taux d’humidité relative. L’humidité dans la maison est néfaste pour votre santé et pour votre maison. Idéalement, l’humidité relative doit se situer entre 40 et 70 pour-cent. Lorsque vous prenez une douche, de la condensation se forme sur vos miroirs ? C’est le moment où la production d’humidité dans la pièce est excessive. Si cette humidité reste dans votre salle de bains ou se propage dans votre habitation, des problèmes d’humidité ou des moisissures peuvent se produire.

Évitez les substances nocives

Les composés organiques volatils (COV) dont font partie les odeurs forment un autre facteur important. Ces substances proviennent notamment des peintures, produits d’entretien et produits retardateurs de feu contenus dans les tapis et rideaux. Elles représentent une source importante de pollution de l’air intérieur. Que pouvez-vous faire ? Choisissez des matériaux qui contiennent précisément peu de solvants ou formaldéhyde et évitez les produits ou meubles avec une forte odeur de colle.

Particules fines

Lorsque vous cuisinez, de la vapeur d'eau se forme, mais aussi des gaz qui contiennent des particules fines. Dans une cuisine ouverte sans une bonne hotte, les particules fines se dispersent et peuvent stagner dans l’air pendant des heures. Saviez-vous que cette production de particules fines est comparable à celle qui se produit sur une autoroute. Avec une bonne hotte d’aspiration, vous pouvez facilement résoudre ce problème.

SOS ventilation

Nos maisons sont de mieux en mieux isolées, si bien qu’une bonne ventilation est devenue indispensable. Pourtant, les gens pensent parfois l’inverse : que la ventilation est néfaste. Bien sûr que non ! L’air humide pollué doit pouvoir sortir de votre maison. Saviez-vous qu'ouvrir une fenêtre n’a de l’effet que pendant un quart d’heure ? Ce que vous devez faire en réalité, c’est faire circuler de l’air neuf. Et pour ça, il faut un système de ventilation.

Il existe deux façons de ventiler : le système C ou D. Un système de ventilation C assure une amenée d'air naturelle au travers de grilles de fenêtre et une évacuation mécanique de l’air vicié. Un système D est entièrement mécanique : tant l’amenée que l’extraction de l’air vicié dans les pièces humides. Faites votre choix !

Entretenez votre système de ventilation

La qualité de votre système de ventilation dépend en très grande partie de son entretien. Dans un système de ventilation C, vous devez nettoyer les grilles de fenêtre tous les six mois ou tous les ans. Ainsi, vous devez ôter le clapet et nettoyer les grilles avec un aspirateur et un linge humide. Concernant le système d’évacuation, il est recommandé de le faire contrôler par un installateur au bout d’un ou deux ans. Dans un système D, les filtres doivent être nettoyés tous les trois à quatre mois et remplacés au bout d’un an et demi. Le nettoyage n’est souvent pas possible. Dans ce cas, il suffit de remplacer les filtres après trois à quatre mois. Le réseau de gaines aussi doit être entretenu.

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux