Évitez les nuisances sonores de la ventilation

  • JE StorkAir dessin du système de ventilation équilibrée
    Photo Zehnder Group Belgium

Une bonne ventilation occupe un rôle sans cesse primordial dans la recherche d’une isolation et d’une étanchéité à l’air parfaites. Dans une construction neuve, ce système de ventilation est même devenu indispensable pour créer un climat intérieur optimal. Mais ce type de système peut s’accompagner de nuisances sonores, dues tant au système de ventilation proprement dit qu’au bruit provenant de l’extérieur. Alors comment faire cesser ces problèmes acoustiques ?

Avantages et inconvénients acoustiques

Il existe quatre types de systèmes de ventilation. Ceux-ci sont classés en fonction du type d’arrivée et d’extraction de l’air : ces dernières sont-elles naturelles ou mécaniques ? Pour plus d’informations, cliquez sur Systèmes de ventilation à la rubrique Techniques. Chaque système de ventilation a ses avantages et des inconvénients en termes d’acoustique (voir tableau CSTC). Debby Wuyts, du département Acoustique du Centre scientifique et technique de la Construction (CSTC), nous explique.

Système A (tout naturel)Système B (arrivée mécanique, extraction naturelle)Système C (arrivée naturelle, extraction mécanique)Système D (arrivée et extraction mécaniques)
Bruit extérieur-+-+
Bruit du système+-+/--

+ avantageux, - désavantageux

Bruit externe et bruit du système

  • Renson Ventilation Healthbox
    Photo Renson

« Si vous optez pour un système de ventilation à arrivée d’air naturelle, vous devez tenir compte du bruit extérieur. En installant un système A ou C dans un environnement bruyant, vous courrez plus de risques d'être exposé à des nuisances en raison du bruit extérieur. Pourquoi ? Parce que vous devez installer ces grilles d’arrivée et d’extraction, c'est-à-dire des ouvertures, dans la façade. »
« Sur les systèmes mécaniques, l’arrivée d’air et l’extraction se trouvent généralement dans la toiture. Le grenier fait alors office de tampon acoustique. Mais il faut alors tenir compte du bruit généré par les composants mécaniques du système proprement dit, comme les ventilateurs et les clapets. »

Grilles à silencieux

La question est : comment limiter au maximum le bruit venant de l'extérieur ? « Pour limiter le bruit environnant, vous pouvez opter pour des grilles d’arrivée et d’extraction à silencieux. Mais attention : cela va réduire quelque peu le débit, et vous allez devoir compenser cette perte. Des grilles à silencieux coûtent en outre plus cher et sont souvent moins intéressantes sur le plan esthétique parce qu'elles sont plus grandes. »
« Mais l’amortissement acoustique a ses limites. En d’autres mots, si les bruits externes sont vraiment trop gênants, on optera souvent pour une ventilation mécanique. On peut également tenir le raisonnement inverse. Ainsi, dans un environnement très silencieux, le bruit émis par un système de ventilation mécanique peut être tout aussi gênant. Le choix d'un système de ventilation avec arrivée et extraction d’air naturelles peut alors s’imposer. »

Ventilateur silencieux et réseau de conduits simple

  • ventilation
    Photo Zehnder Group Belgium

Comment réduire au maximum les nuisances acoustiques du système de ventilation proprement dit ? « L’architecte, pour la conception, et l’installateur, pour la pose, doivent appliquer au mieux les règles de la bonne pratique et éviter dans la mesure du possible les situations risquées. En veillant par exemple à ce que le système de conduits ne soit pas trop complexe et ne présente pas trop de coudes. Ou en optant pour un ventilateur silencieux. On veillera à installer le ventilateur de sorte que les vibrations ne puissent pas se propager. Et à prévoir des silencieux dans les conduits afin de neutraliser le bruit du ventilateur et de l’écoulement de l’air dans les conduits. Le cas échéant, ces silencieux peuvent encore être placés par la suite. »

Le système de conduits peut éventuellement être placé dans un puits, un plancher ou un plénum de plafond (le plénum est l’espace entre le vrai plafond et le plafond surbaissé) assurant l’amortissement du bruit. Ceci n’est certainement pas superflu si les conduits passent dans les murs de la chambre à coucher. Finalement, on peut également opter pour des clapets à silencieux. Et veiller à ce que le système soit bien dimensionné : des vitesses d’air trop importantes créent en effet des turbulences supplémentaires et augmentent le niveau de bruit dans les conduits. »

Quelques formules de calcul

Comment les choses se déroulent-elles dans la pratique ? « De Ventilatiewinkel », à Heusden-Zolder, nous dévoile sa méthode de travail. « Les nuisances acoustiques peuvent en effet constituer une nuisance sérieuse. C’est pour cette raison que nous apportons toute l’attention nécessaire à la réalisation de l’installation. Pour déterminer le bruit que fera l’installation, nous utilisons des formules, des graphiques et la documentation du constructeur. Cela nous donne des repères. Un dimensionnement correct des conduits et des vitesses d’air est essentiel lors de la conception : il faut un système de conduits aussi simple que possible et un air qui n’y circule pas trop rapidement. C’est un premier pas pour réduire au maximum le bruit dans les canaux. Les silencieux font le reste. »

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux