livios logo

Installer un extracteur automatique

Difficulté:

Une toilette sans extracteur n'est pas ce qu'il y a de mieux. Encastrer un tel dispositif n'est pourtant pas une mission impossible. Encore moins, si vous disposez de ce truc&astuce qui peut vous servir de guide. Dans la salle de bains également, un extracteur peut être fort utile. Il évacue l'air humide et préserve le bois, la peinture et les joints de carrelage.

FournituresOutillage
  • Tuyau en pvc (longueur = mur épais, diamètre un peu plus grand que la terminaison du ventilateur)
  • Mousse polyuréthane
  • Mastic acrylique
  • Chevilles
  • Vis
  • Crayon
  • Extracteur
  • Perceuse
  • Foret ou mèche à béton
  • Scie sauteuse (si gyproc ou mur/plafond en bois)
  • Petit marteau
  • Ciseau à pierre
  • Scie à métaux
  • Gants de travail
  • Lunettes de sécurité

Etape 1 : choisir l'extracteur


  

  • Il existe deux types d'extracteur différents : l'extracteur mural et l'extracteur tubulaire. Les extracteurs muraux sont en contact direct avec l'air extérieur, tandis que l'extracteur tubulaire est composé d'un tuyau qui permet l'évacuation.
  • L'extracteur automatique, qui commence à fonctionner lorsque vous allumez la lumière, est le plus efficace.
  • Faites attention aux réglages de votre extracteur. S'il ne fonctionne pas assez longtemps après l'extinction de la lumière, vous devriez choisir un modèle avec arrêt temporisé (timer). Une fois la lumière éteinte, celui-ci continue à tourner encore pendant quelques minutes. Vous pouvez déterminer vous-même la durée de temporisation. Sur certains extracteurs, ce temps peut aller jusqu'à vingt minutes.
  • Il est inutile que l'extracteur s'enclenche directement lorsque vous allumez la lampe. Vous pouvez également régler l'enclenchement sur certains extracteurs.
  • Les détecteurs de mouvement à infrarouge rencontrent de plus en plus de succès. Ceux-ci s'enclenchent des que vous pénétrez dans la toilette. Sur ces modèles, vous pouvez régler aussi bien le démarrage que l'arrêt temporisé.
  • Un extracteur équipé d'un capteur d'humidité qui réagit automatiquement au degré d'humidité est idéal pour une salle de bains.
  • Faites attention au diamètre du tuyau de l'extracteur que vous achetez. Un diamètre de 100 mm convient surtout pour une toilette et une petite salle de bains. Il existe en outre des modèles avec des tuyaux de 125 et 150 mm qui conviennent pour une salle de bains moyenne ou une grande cuisine. Le diamètre dépend de la taille de la pièce et de l'éloignement de l'évacuation. Il existe aussi des extracteurs centrifuges qui sont aussi plus puissants.
  • Il faut aussi veiller à prévoir une grille sur le mur extérieur afin d'éviter la pénétration d'air froid ou l'apparition d'un faux tirage. La plupart des grilles et extracteurs se ferment et s'ouvrent automatiquement, tandis que d'autres fonctionnent à l'électricité.

Etape 2 : déterminer l’emplacement de l’extracteur


  

  • Pour que la circulation de l'air se fasse correctement, il ne doit pas se trouver trop près de l'endroit où l'air frais pénètre dans le local, donc pas à proximité immédiate d'une lucarne ouverte.
  • Disposez de préférence l'extracteur le plus près possible du plafond, sur un mur extérieur ou un mur situé à côté d'une gaine d'aération. Faites attention que la gaine d'aération ne soit pas raccordée à d'autres pièces comme une seconde toilette ou salle de bains, car l'air aspiré risque de refouler dans ces pièces.
  • Pour un renouvellement optimal de l'air, il faut que l'extracteur se trouve juste devant la grille de transfert et de préférence le plus loin possible de celle-ci.
  • Prévoyez toujours une ouverture de transfert. Vous pouvez installer par exemple une grille de porte. Une autre solution consiste à prévoir un large espace sous la porte, même si elle n'est pas idéale. Lisez notre truc&astuce ‘Raccourcir une porte’.
  • Vous pouvez également le placer dans un faux plafond si l'espace d'air au-dessus du plafond est suffisant, comme par exemple un grenier.
  • L'arrivée de courant doit aussi se trouver au même endroit pour que l'extracteur puisse être relié à l'interrupteur de l'éclairage.

Etape 3 : percer l´emplacement de l´extracteur


  

  • L'idéal est de prévoir un trou et une gaine de ventilation au moment du gros œuvre, mais s'il s'agit d'une rénovation, c'est une toute autre histoire.

dans un mur en gyproc ou un faux plafond

  • Tracez le périmètre de la sortie du ventilateur avec un crayon.
  • En cas de doute sur l'emplacement d'un profilé en métal ou d'une solive, percez alors quelques trous sur la face intérieure de ce cercle. Si vous touchez une solive, décalez-vous un peu et tracez un nouveau cercle pour qu'il se trouve entre les solives.
  • Découpez ensuite le cercle à l'aide d'une scie sauteuse.

dans un mur en briques

  • Tracez le centre du trou sur le mur et percez un trou de part en part.
  • En prenant le trou central comme point de repère, tracez le contour du ventilateur à encastrer des deux côtés du mur.
  • Procédez de l'intérieur vers l'extérieur. Ensuite, percez à l'intérieur du tracé toute une série de trous rapprochés, perpendiculaires à la surface du mur.
  • Si le mur est carrelé, grattez préalablement les joints tout autour des carreaux pour éviter que les fissures ne se propagent aux carreaux contigus.
  • Pour chaque trou de percement, griffez l'émail avec un petit clou ou posez un ruban adhésif, de telle sorte que la mèche ne glisse pas et que le système de percussion de la foreuse ne s'arrête pas.
  • À l'aide d'un burin et d'une masse, commencez à découper un trou de faible profondeur côté extérieur et côté intérieur.
  • Continuez ensuite à creuser le trou de l'intérieur. Protégez vos yeux à l'aide de lunettes de sécurité et vos mains en portant des gants de travail.
  • Pour des murs creux (la plupart des murs extérieurs), vous devez vous efforcer d'éviter de faire tomber des débris dans le vide. Ceci risquerait d'occasionner par la suite des problèmes d'humidité. À l'aide d'un petit marteau, commencez donc à découper les joints horizontaux, le long de 2 briques.
  • Au besoin, découpez d'abord le plafonnage. Glissez ensuite une planche dans la fente pour pouvoir récupérer les débris lorsque vous attaquerez la partie supérieure. Retirez les débris par le trou que vous avez pratiqué puis rebouchez le joint.

Etape 4 : fixer l’extracteur


  

  • Si l'extracteur est placé dans un mur extérieur, découpez à mesure (mur épais) un tuyau en pvc, de diamètre supérieur à celui de la terminaison de l'extracteur et glissez-le dans le trou.
  • Bouchez le joint autour du tuyau de manière étanche à l'aide d'un mastic acrylique à l'intérieur et de mousse polyuréthane à l'extérieur.
  • Glissez l'extracteur dans le tuyau et tracez les trous de fixation au crayon.
  • Percez les trous à l'aide d'un foret de 6 ou 8 mm et fixez l'extracteur au mur avec des chevilles et des vis.
  • Montez la grille de ventilation sur le mur extérieur. Veillez à ce que les lames soient dirigées vers le bas pour éviter que la pluie ne pénètre à l'intérieur.

Etape 5 : poser l´extracteur


  

  • Raccordez l'extracteur au circuit d'éclairage.
  • Utilisez pour ce faire le boîtier de prise mural ou la boîte de dérivation. Le boîtier de prise mural se trouve généralement dans le plafond derrière l'éclairage. Pour la boîte de dérivation, surtout dans les anciennes maisons, il faudra chercher à l'aide d'un détecteur.
  • Raccordez l'extracteur selon les instructions du fabricant.
  • Réglez maintenant la temporisation à l'enclenchement.

Etape 6 : nettoyer l´extracteur


  

  • N’oubliez pas de nettoyer l'extracteur avec un chiffon humide et de l'eau savonneuse tiède. Veillez à ne pas faire pénétrer d'eau dans le carter du moteur.
  • Laissez l'extracteur ventiler quand nécessaire !

-------------------

Plus à ce sujet :
Aidez d’autres bâtisseurs et rénovateurs en partageant cet article

https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/ventilation/placement-et-entretien/installer-un-extracteur-automatique/