Ventilation nocturne intensive : refroidir votre maison gratuitement

Lorsque le mercure grimpe en été, la chaleur risque de devenir rapidement insupportable à l’intérieur de la maison. Vous pouvez bien entendu maîtriser la température à l’aide d’air conditionné, mais la méthode n’est pas bon marché et dans certains cas, pas écologique non plus. Un système de ventilation mécanique peut aider, mais ne sera jamais suffisant. Heureusement, il est possible de maintenir un confort thermique intérieur sans faire appel à la technologie.

Prévenir la pénétration de chaleur

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de la hausse de température à l’intérieur de nos habitations. Et ils proviennent aussi bien de l’intérieur (éclairage, utilisation d’appareils électroménagers, présence de personnes…) que de l’extérieur. Le facteur plus évident est l’air chaud qui pénètre par les fenêtres ouvertes. Mais les rayons solaires qui traversent les vitrages (et dans une moindre mesure les murs et le toit) jouent aussi ici un rôle important.

Pour garder une température agréable à l’intérieur, maintenez les fenêtres fermées aussi longtemps que la température extérieure est supérieure à la température intérieure et protégez les vitrages du soleil. Vous pouvez le faire au moyen d’une protection (fixe ou mobile) placée devant les fenêtres, comme un auvent ou un screen extérieur, mais il peut aussi s’agir d’un arbre qui en pleine canicule, projettera une ombre providentielle sur vos fenêtres.

Conseil : Vous avez intérêt à stopper les rayons du soleil avant qu’ils n’atteignent le vitrage. Un rideau placé à l’intérieur de vos fenêtres peut aider, mais une grande partie de la chaleur se trouve déjà à l’intérieur de la maison. Une protection solaire extérieure s’avère donc nettement plus efficace.

Évacuer la chaleur

Quels que soient les moyens mis en oeuvre et leur niveau d’efficacité, la chaleur risque fort de s’accumuler à l’intérieur de votre habitation, en été. Ceci est dû en grande partie aux matériaux dont est constituée votre habitation. Ceux-ci possèdent une certaine inertie, en fonction de laquelle ils vont plus ou moins facilement absorber la chaleur. Les matériaux lourds comme le béton ou la brique ont une inertie supérieure au bois notamment.

Le tout est donc d’évacuer efficacement la chaleur accumulée vers l’extérieur. Et il existe heureusement une solution très simple à cet effet qui, en plus, ne coûte rien. C’est la ventilation nocturne intensive ou refroidissement nocturne.

Comment ça fonctionne ?

Pour une ventilation naturelle nocturne intensive, vous ouvrez grand plusieurs fenêtres, lorsque la température extérieure baisse à nouveau sous le niveau de la température intérieure et vous laissez aussi les portes intérieures ouvertes. Si votre habitation est équipée de fenêtres de toit, ouvrez-les complètement. Vous créez ainsi un tirage (effet de cheminée) : l’air chaud monte pendant que l’air neuf plus frais est aspiré dans votre maison. Si vous n’avez aucune fenêtre de toit (dans un appartement par exemple), ouvrez les fenêtres de façades opposées, pour que l’air frais traverse votre habitation. Dans ce cas, n’oubliez pas non plus d’ouvrir les portes intérieures.

Vous pouvez en principe aussi refroidir de cette manière un espace clos (pourvu de fenêtres en haut et en bas, comme un vide), avec toutefois une efficacité inférieure. Dans ce cas, l’air frais pénètre par une fenêtre ouverte au bas dans la façade et l’air réchauffé est évacué par une fenêtre ouverte en haut dans la même façade. À l’instar de l’air chaud, l’air frais sera aussi absorbé par les matériaux de votre habitation. Plus cette ventilation est efficace, plus vous allez absorber de l’air froid.

Important ! Le lendemain, fermez toutes les portes et fenêtres dès que la température extérieure atteint le niveau de la température intérieure et laissez toutes les protections solaires baissées. Ainsi, vous maintiendrez le plus longtemps possible à l’intérieur l’air frais accumulé pendant la nuit. Répétez la même opération chaque soir aussi longtemps que dure la période de chaleur.

5 points d’attention pour un refroidissement nocturne efficace

  1. Ouvrez grand vos fenêtres plutôt qu’en position oscillo-battante.
  2. La surface des fenêtres ouvertes doit représenter au moins 2 pour cent de la surface au sol des pièces à refroidir.
  3. Toutes les ouvertures accessibles de l’extérieur (rez-de-chaussée ou toiture-terrasse) doivent être protégées contre l’effraction (par exemple avec une grille).
  4. Vous pouvez équiper toutes les ouvertures d’une moustiquaire pour éviter la pénétration d’insectes, de feuilles, de saletés…
  5. Un détecteur de pluie peut être utilisé pour fermer automatiquement les fenêtres de toit en cas d’averse.

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux