Check-list énergies renouvelables

Cette check-list donne un aperçu des questions que vous pouvez vous poser à propos de toutes les techniques basées sur l'énergie renouvelable. En savoir plus ? Plongez-vous dans la lecture des articles de notre rubrique 'Energie renouvelable'

Pompe à chaleur

Préparation

  • Une pompe à chaleur n'est intéressante que dans une habitation bien isolée.
  • Budget limité ? Veillez à pouvoir installer une pompe à chaleur ultérieurement.
  • Vous choisissez une pompe à chaleur géothermique ? Faites d'abord le choix du type de réseau de captation horizontal ou vertical.
  • Si vous optez pour un réseau vertical, vérifiez si vous avez besoin d'un permis et si votre terrain est accessible au camion pour le forage. Dans une maison semi-mitoyenne ou de rangée, il faut parfois prévoir d'effectuer les puits avant.

Rendement

  • Adaptez la puissance à la demande de chaleur de votre habitation.
  • Vous utilisez un système d'émission de chaleur qui convient aux basses températures : chauffage de sol ou mural par exemple, ou ventilo-convecteurs. Plus la différence entre la température à la source et la température d'émission est faible, plus le rendement est élevé.
  • Les variations de température sur l'ensemble de l'année ont un impact sur les performances de la pompe à chaleur. Ne considérez pas seulement le COP, mais aussi le facteur de performance saisonnier ou FPS (SPF en anglais) pour évaluer les performances sur une année complète.
  • Vous avez un réservoir tampon raccordé à la pompe à chaleur afin d'allonger la durée de fonctionnement ? Ainsi la pompe à chaleur peut également servir à chauffer (une partie de) l'eau de chauffage.

Consommation

  • Il faut savoir que votre pompe à chaleur consomme de l'électricité. Raccorder celle-ci avec des panneaux solaires semble une évidence. Prévoyez des panneaux supplémentaires pour que votre installation photovoltaïque produise suffisamment d'énergie pour votre consommation domestique et votre pompe à chaleur.
  • Vous pouvez savoir sur base de l'audit PEB le nombre de kWh dont vous avez besoin par an pour chauffer votre maison. Si en plus vous connaissez le COP (Coefficient Of Performance) de votre pompe à chaleur, vous pouvez estimer vous-même les frais d'électricité. Si vous avez besoin de 10.000 kWh par an pour le chauffage et que vous avez une pompe à chaleur avec un COP de 4, vous devez prévoir 2.500 kWh d'électricité pour le chauffage.

Installation photovoltaïque

  • Vous avez déjà réduit au maximum votre consommation d'électricité avant d'acheter vos panneaux photovoltaïques ?
  • L'exposition de votre toiture est limitée par l'ombre d'arbres ou d'autres constructions ? Ceci a un effet sur le rendement de votre installation.
  • Votre toit est-il assez grand et en bon état ? Quand on sait que les panneaux photovoltaïques ont une durée de vie de 25 à 30 ans, il convient de vous assurer que votre toiture ne devra pas être rénovée dans ce laps de temps.
  • La puissance des panneaux photovoltaïques n'est pas exprimée en kilowattheures mais en watt-crêtes (Wc). Un Wc indique la quantité d'électricité que produit un panneau dans des conditions idéales, s'il présente une parfaite orientation et dans des conditions météorologiques optimales.
  • Etant donné que les conditions ne sont jamais idéales, vous devez diviser la consommation électrique estimée de votre ménage par un facteur de conversion. Celui-ci est de 0,9 en Belgique.

Installation

  • La taille de votre installation photovoltaïque dépend de la consommation de votre ménage. Un ménage moyen consomme 1.000 kWh par personne et par année. Pour un ménage avec deux enfants, cela équivaut à 4.000 kWh par an.
  • L'emplacement idéal de panneaux photovoltaïques est une zone sans ombre et le plus au sud de votre habitation.
  • Demandez un calcul correct de l'angle d'inclinaison. La position idéale est dans un angle de 36°.
  • Vous avez reçu des certificats de test des panneaux solaires ?
  • L'installateur a réalisé un contrôle électrique de l'installation pour être certain que le câblage est correct ?
  • Vous avez vérifié que les panneaux solaires sont correctement raccordés au bas de l'onduleur ?

Obligations

  • Vous avez demandé à la commune si vous aviez besoin d'un permis pour une installation photovoltaïque ?
  • Avez-vous averti le gestionnaire de réseau de votre autorisation de raccordement ?

Chauffe-eau solaire

  • Savez-vous quels types de chauffe-eaux solaires existent ?
  • Avez-vous demandé à votre gestionnaire ou votre commune s'il existait des primes éventuelles ?
  • La construction de toiture doit être solide pour supporter le poids des collecteurs solaires.
  • Prévoyez suffisamment de place pour l'installation du chauffe-eau solaire. Comptez un diamètre d'un mètre et une hauteur d'environ deux mètres.
  • Connaissez-vous l'orientation idéale des collecteurs ? L'exposition idéale est au sud dans un angle de 40°.
  • Placez le chauffe-eau le plus près possible du ou des collecteurs solaires pour éviter les déperditions calorifiques.
  • Les conduites allant du réservoir tampon au robinet d'eau chaude sont-ils suffisamment longs ?
  • Avez-vous songé à isoler celles-ci pour éviter les déperditions calorifiques ?
  • Faites appel à un installateur agréé pour réaliser votre installation.
  • Le nombre de collecteurs est-il adapté à la quantité d'eau chaude souhaitée ?
  • Disposez-vous d'espace suffisant autour du chauffe-eau pour les travaux d'entretien ?
  • La distance entre les collecteurs et le pare-foudre est-elle d'au moins 10 cm ?

Réseau de chaleur

  • Pouvez-vous vous raccorder à un réseau de chaleur dans votre commune ? Consultez le site de votre gestionnaire.

Chaudière à biomasse

  • La biomasse est un terme générique pour désigner tous les combustibles renouvelables d'origine végétale (ou animale) : blocs de bois, pellets de bois, céréales, colza, graines de tournesol …
  • Les chaudières à pellets sont plus chères à l'achat qu'une chaudière traditionnelle, mais leur faible consommation permet de récupérer ce surcoût au fil du temps. De plus, les pellets reviennent 20 % moins cher que le mazout.
  • A côté des chaudières à pellets, il existe aussi des chaudières ou brûleurs adaptés aux blocs de bois, copeaux de bois ou des brûleurs multi pouvant être alimentés avec différents combustibles comme les céréales, le colza, les graines de tournesol ...
  • La combustion dans une chaudière à biomasse est comparable à un grand barbecue. Elle a besoin de temps pour monter en température. Les cycles marche-arrêt continus du brûleur propres au fonctionnement de la chaudière traditionnelle ne sont pas bons pour la chaudière à biomasse. Et entraînent des pertes de rendement, consommation excessive et usure.
  • Il est absolument nécessaire de combiner la chaudière à biomasse à un réservoir tampon. D'autres sources d'énergie alternatives, comme la pompe à chaleur pour eau chaude ou les panneaux solaires, peuvent être raccordées à ce réservoir tampon.
  • Quelle cheminée utiliser ? Votre installateur doit pouvoir vous donner des renseignements précis à ce sujet.
  • Vous avez prévu un espace de stockage pour vos éléments de combustion ? 

Produits

INISOL: système solaire pour la production de votre eau chaude sanitaire

De Dietrich

INISOL: système solaire pour la production de votre eau chaude sanitaire

Logatherm WPL AR- une pompe à chaleur extrêmement fiable

Buderus

Logatherm WPL AR- une pompe à chaleur extrêmement fiable

Viessmann apporte sa lumière sur l'énergie solaire

Viessmann Belgium SPRL

Viessmann apporte sa lumière sur l'énergie solaire

Eau chaude gratuite grâce au  CHAUFFE EAU SOLAIRE

Lambrechts

Eau chaude gratuite grâce au CHAUFFE EAU SOLAIRE

Cuisiner : Le gaz naturel est la source de chaleur idéale en cuisine.

gas.be

Cuisiner : Le gaz naturel est la source de chaleur idéale en cuisine.

Daikin Altherma haute température - Solution de chauffage - rénovation

Daikin Airconditioning Belgium

Daikin Altherma haute température - Solution de chauffage - rénovation