Que coûtent des carrelages en céramique ?

Vous êtes un fan absolu des carrelages de sol dans votre maison. Plus précisément de carrelages en céramique. Mais que peut coûter ce genre de carrelage ? Et de quoi dépend surtout ce prix ? John Coorevits de Top Tegel 04 avance des chiffres. Tous les prix mentionnés s'entendent hors TVA.

1. Qualité : émaillé ou grès cérame pleine masse ?

Le premier critère déterminant le prix est la qualité du carrelage en céramique. “Les carrelages en grès cérame pleine masse sont colorés dans la masse. En cas d'éclat dans votre carrelage, la couche inférieure sera de même couleur que la surface”, explique John. “Et ils ont une résistance maximale contre l'usure.”

“Par contre, les carrelages émaillés sont recouverts d'une couche d'émail. Et ils ne sont pas colorés dans la masse. Avec le temps, une différence de couleur peut se révéler. Et la solidité du carrelage est aussi différente.

Il existe au total cinq classes de résistance : du carrelage mural (le moins solide – classe 1) à celui installé dans les lieux publics (le plus solide – classe 5), en passant par la salle de bains (2), la chambre ou d'autres pièces à l'étage (3) ainsi que le living ou la cuisine (4). Les carrelages en grès cérame pleine masse se situent dans la catégorie la mieux résistante. La variante émaillée figure en bonne place - 4 ou 5 - en fonction de l'épaisseur de la couche supérieure.”

2. Finition : rectifié ou pas ?

Un carrelage rectifié présente des angles parfaitement droits. C'est le type de carrelage idéal si vous aimez le style épuré, car il permet de travailler avec des joints extrêmement minces.

“Ce type de carrelage est en moyenne 5 euros plus cher au m² que la variante non rectifiée”, précise John. “Dont les angles sont plus arrondis.” La couleur du carrelage intervient aussi, selon John, pour une grande part dans le prix.

3. Le format des carrelages ?

Un format standard pour un carrelage de sol mesure 60 sur 60 cm. “Si vous optez pour des carrelages émaillés pressés de ce format, vous payerez à partir de 30 euros du m². Nous parlons ici de carrelages de sol que vous trouvez dans les magasins spécialisés offrant des produits de qualité. Même format mais rectifié ? Il vous coûtera à partir de 35 à 40 euros du m².

Vous préférez un carrelage de format plus grand ? Ils existent en 80 sur 80 cm, 90 sur 90 cm et même en des formats plus grands. “Pour un grès cérame pleine masse pressé de 80x80, comptez à partir de 45 euros du m².”

“A l'heure actuelle, le parquet céramique rencontre de plus en plus de succès”, indique John. “Il s'agit de carrelages en céramique avec un motif de parquet. En règle générale, plus le carrelage est petit, moins il est cher. Pour des carrelages de 20 sur 120 cm, vous payez à partir de 35 euros du m². La finition a également une grande influence. Un imprimé revient moins cher. Plus l'aspect du parquet est réaliste, plus le carrelage est coûteux.” Conseil : ne placez jamais ces carrelages en joints alternés moitié sur moitié.

4. Et l'épaisseur ?

Les carrelages de sol en céramique existent en différentes épaisseurs et tailles. « Pour les dalles de terrasse, on choisit de plus en plus souvent une épaisseur de 2 cm. Pour l'intérieur, on opte plutôt pour des épaisseurs entre 4 et 12 mm », précise M. Coorevits.

« De nombreux fabricants proposent des carrelages de grand format de 4, 5 ou 6 mm d'épaisseur. Ces grandes dalles ou carrelages XXL ont l'avantage d'avoir peu de joints et de pouvoir étendre leur motif sur tout le mur. Les carrelages de 320 sur 160 cm avec une épaisseur minimale ne sont plus une exception. »

« Pour la rénovation de votre sol et de vos murs, des carrelages fins sont certainement une option », explique M. Coorevits. « Examinez votre sol au préalable avec le carreleur, afin de savoir ce qui est possible. »

5. Installation des carrelages en céramique

Chape ou stabilisé?

Passons à la pose du carrelage. “La tendance est de plus en plus de coller les carrelages sur la chape. En construction à neuf, où souvent on place un chauffage de sol, c'est pour ainsi dire toujours le cas”, fait remarquer John. Pour placer la chape et poser les carrelages, vous devez compter approximativement 25 euros par m². Tout dépend de la composition et de l'épaisseur de la chape.

John poursuit : “Si vous choisissez des plus grands formats, nous conseillons aux gens de prévoir les joints de dilatation indispensables après la pose de la chape. Vous intercalez un chauffage de sol ? Dans ce cas, placez une couche de désolidarisation. Sinon, une tension trop importante risque de s'exercer sur vos carrelages. Le prix moyen est 30 euros au m². Ce prix comprend la couche, la pose et le collage. Une alternate pour la couche de désolidarisation est une colle flexible pour le chauffage par le sol.”

“La méthode de pose classique, dans un lit de sable et ciment, est de moins en moins utilisée. Pour celle-ci, il faut compter 30 à 35 euros par m². Ce prix inclut la couche de mortier classique de 6 cm et les joints, mais il varie en fonction de l'épaisseur de la couche de mortier et de la main-d'oeuvre que celle-ci nécessite. En rénovation, il faut souvent combler jusqu'à 15 ou 20 cm de hauteur.

Accessoires spéciaux et espaces exigus

Aujourd'hui, vous pouvez choisir parmi une trentaine de couleurs de joins dans n'importe quel magasin de carrelage. Vous avez en tête une couleur spéciale pour les joints ? “Ils vous coûteront quelque 5 euros de plus du m² par rapport à un joint de couleur standard. A côté de cela, la grandeur des carrelages joue aussi. Plus le format est petit (comme pour un carrelage de 15 sur 15 cm), plus il y a de joint et plus de temps il faut pour les poser. Si vous voulez en outre combiner des carrelages de différents formats pour créer des motifs originaux ? En toute logique, cela vous reviendra aussi plus cher.”

“La pièce est-elle étroite au point d'avoir des difficultés à y travailler ou au contraire plus grande et largement accessible ? Cet aspect intervient aussi dans le prix. Les travaux de carrelage de plus petites surfaces sont généralement facturés à l'heure. A partir de 50 m², le prix est calculé en mètres carrés, ce qui est plus avantageux.”

Articles partenaires

Voir tous les partenaires
  • Une alternative au parquet à la fois abordable et plus solide? Découvrez les sols Lindura de MEISTER
    Une alternative au parquet à la fois abordable et plus solide? Découvrez les sols Lindura de MEISTER

    Vous êtes à la recherche d’un sol en bois écologique, capable de résister aux chocs ? Le sol Lindura de MEISTER est un véritable sol en bois et ressemble à ...

    L'article en entier
  • Plaques de sol en fybres-gypse et plaques de sol à base de ciment
    Plaques de sol en fybres-gypse et plaques de sol à base de ciment

    Les Plaques de sol fermacell en fibres-gypse (greenline) connaissent diverses versions applicables avec ou sans couche inférieure, selon le terrain...

    L'article en entier
  • Du béton 'poli'... ou plutôt 'lissé' ?
    Du béton 'poli'... ou plutôt 'lissé' ?

    Qu’il s’agisse de ‘lofts’, de boutiques tendance ou de rénovations audacieuses, les sols industriels en béton ont résolument conquis les cœurs des maîtres...

    L'article en entier
  • Pure : les sols LVT les plus silencieux du marché
    Pure : les sols LVT les plus silencieux du marché

    Les sols LVT – également appelés sols vinyle – sont devenus incontournables dans nos maisons. Logique, puisque le dernier rejeton de la famille des sols en ...

    L'article en entier